Quand le FN demande aux adhérents d'arrêter de financer le micro-parti de Jean-Marie Le Pen

  • A
  • A
Quand le FN demande aux adhérents d'arrêter de financer le micro-parti de Jean-Marie Le Pen
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le Front National vient d’envoyer un courriel à tous ses adhérents, leur demandant de ne plus donner ou prêter d’argent au micro-parti de Jean-Marie Le Pen.

Nouvel épisode dans la guerre qui oppose Marine Le Pen à son père. Le Front national a demandé vendredi à ses adhérents, via un mail qu’Europe 1 s’est procuré, de "privilégier" des prêts directs au parti de Marine Le Pen plutôt que de prêter à Cotelec, micro-parti de Jean-Marie Le Pen habituellement utilisé pour financer ses campagnes, en vue des échéances électorales 2017.

Trois phrases sans ambiguïté. "Un certain nombre de nos adhérents ont reçu une demande de prêts et de dons émanant de COTELEC. Notre mouvement est engagé dans la bataille cruciale de l’élection présidentielle et des élections législatives pour lesquelles nous avons un important besoin de financement. Aussi, la direction du Front National vous demande de privilégier les demandes de prêts et de dons qui vous ont été adressées récemment par le Front National", peut-on en effet lire dans le mail. 

FN

Le FN semble en avoir assez de cette vieille habitude. Beaucoup d’adhérents, en effet, prêtent toujours à La Cotelec. Sa mission, depuis 30 ans, est de financer les campagnes du Front National. D’ailleurs, Marine Le Pen va encore en bénéficier pour cette élection présidentielle. Mais elle aimerait bien pouvoir s’en détacher, ne plus avoir à négocier avec son père ces histoires de financement. D’où ce courriel, envoyé vendredi, et signé par le secrétaire général, Nicolas Bay.

Ces quelques lignes ont fait bondir Jean-Marie Le Pen, déjà échaudé par les décisions judiciaires. Son entourage prépare donc une riposte.