Quand l'UMP mise sur Royal

  • A
  • A
Quand l'UMP mise sur Royal
@ REUTERS
Partagez sur :

La droite veut raviver les tensions au PS en opposant Ségolène Royal à Martine Aubry.

Diviser pour mieux régner, c'est la nouvelle devise de l'UMP. Flatter Ségolène Royal et l'opposer à Martine Aubry, la stratégie est simple : aujourd'hui à droite, on feind d'adorer la présidente de Poitou-Charente pour raviver les divisions au PS.

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP, n'est pas le dernier à ce petit jeu. "Elle est le leader du Parti socialiste", affirme-il. "Madame Aubry s'efface. Madame Royal, quand on lui donne de l'espace l'occupe".

"J'ai une passion Royal" :

Le PS n'est pas dupe de ces manoeuvres. "La ficelle est vraiment très grosse", dit Guillaume Garot, un proche de Ségolène Royal. Un haut responsable socialiste a confié à Europe 1 comprendre les tentations de l'UMP. "Ils savent très bien qu'elle ne sera pas la candidate. Mais Ségolène Royal est pour eux, parce qu'elle est imprévisible, un élément de perturbation du jeu", confie-il.