Qu’ont fait les ex-lieutenants de Sarkozy ?

  • A
  • A
Qu’ont fait les ex-lieutenants de Sarkozy ?
Rama Yade a été éliminée au premier tour dans la 2e circonscription des Hauts-de-Seine où le candidat PS Sébastien Pietrasanta est arrivé largement en tête avec environ 37% des suffrages@ MAXPPP
Partagez sur :

ZOOM - En lice dimanche pour le premier tour des législatives, certains d'entre eux étaient en danger.

Pour ces fidèles de l'ancien chef d'Etat, il s'agissait de repartir du bon pied un mois après avoir perdu la présidentielle. Les résultats des ex-lieutenants de Nicolas Sarkozy pour le premier tour des législatives sont tombés dimanche soir. On peut les classer en deux groupes. Ceux qui pour qui le second tour s'annonce bien et ceux qui vont devoir batailler dur pour espérer l'emporter. Passage en revue.

Ils s'en sortent bien

François Baroin

© MAXPPP

Ils peuvent pousser un "ouf" de soulagement. Pour ceux-là, la menace d'une triangulaire avec le Front national n'est plus d'actualité. François Baroin, l'ancien ministre de l'Economie est arrivé dimanche en tête dans la troisième circonscription de l'Aube. >> Voir tous les résultats de sa circonscription.

Avec 41,42% des voix, il est en ballottage favorable pour le second tour. Lui aussi peut décompresser. Bruno Le Maire(UMP), ancien ministre de l'Agriculture recueille 41,35% face au candidat Radical de gauche (31,5%) dans première circonscription de l'Eure. >> Voir tous les résultats de sa circonscription.

On le disait en danger. Il n'en est rien. Laurent Wauquiez , ancien ministre de l'Enseignement supérieur est arrivé en tête avec 49,74% des suffrages dans la première circonscription de la Haute-Loire. Loin devant son principal adversaire, Guy Vocanson, crédité de 23,44% des voix. >> Voir tous les résultats de sa circonscription. 

Pour Luc Chatel aussi la victoire est largement à portée de main. L'ancien ministre de l'Education, qui se présentait dans la première circonscription de la Haute-Marne, a obtenu 45,79% des voix, devant la candidate EELV, Patricia Andriot, qui a obtenu 31,99% des voix. >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Nadine Morano, 930

© Capture d'écran TF1

Enfin, particulièrement menacée par une triangulaire avec le Front national, Nadine Morano revient de loin. L'ex-ministre de l'Apprentissage arrive en seconde position dans la 5ème circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 34,33% des voix (contre 39,29% au PS). "La triangulaire est évitée. J'observe que le FN est plus fort, avec un peu plus de 11 points, qu'en 2007. Je voudrais appeler les électeurs du Front national qui partagent nos valeurs, mes valeurs, à se retrouver sur ma candidature au second tour", a-t-elle déclaré dimanche soir. 

Pour eux, c'est plus compliqué

guéant nkm 930

© Max PPP

Xavier Bertrand a certes évité une triangulaire, mais le faible écart avec son principal adversaire rend le deuxième tour plus incertain. L'ancien ministre du Travail est arrivé en tête dans la deuxième circonscription de l'Aisne, avec 38,89% des voix. Il est en ballottage pour le second tour contre la candidate socialiste Anne Ferreira, qui obtient 35,47% des voix. >> Voir tous les résultats de sa circonscription.

Elle était sur la "liste noire" du FN, mais l'horizon s'éclaircit un peu pour Nathalie Kosciusko-Morizet. L'ex-ministre et porte-parole de Nicolas Sarkozy a indiqué être en tête à l'issue du premier tour avec 40% des suffrages dans la quatrième circonscription de l'Essonne, devant son adversaire PS. >> Voir tous les résultats de sa circonscription.

Pour Claude Guéant, c'est de son propre camp que vient la difficulté. L'ex-ministre de l'Intérieur candidat à Boulogne-Billancourt, a déclaré dimanche soir qu'il avait récolté 39% des suffrages après le dépouillement de la moitié des bulletins, devant Thierry Solère (31%), dissident UMP et le parti socialiste (25%). Il a appelé le candidat dissident Thierry Solère à se retirer "pour l'unité de la droite". "Je me maintiendrai au second tour", a d'ores et déjà annoncé Thierry Solère. >>Voir tous les résultats de sa circonscription

C'est au peuple de décider", a lancé l'UMP Henri Guaino, avant de réclamer une nouvelle fois un référendum

© Reuters

Son "parachutage" dans les Yvelines avait créé des remous jusque dans les rangs du parti. Et fait grincer des dents Olivier Delaporte, le maire de La Celle Saint-Cloud, un élu UMP solidement implanté. Henri Guaino, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, est arrivé dimanche en tête dans la 3e circonscription des Yvelines avec 28,12% des voix, devant la candidate socialiste Fabienne Gelgon-Bilbault (25.76%) et le dissident Olivier Delaporte (23.01%). Mais une triangulaire reste possible puisqu'Olivier Delapote n'a pas encore annoncé son désistement. 

Pour elle, c'est fini

01.04 930x620 Yade

© Reuters

Radiée des listes de la commune de Colombes dans les Hauts-de-Seine, vilipendée parle député UMP sortant, Manuel Aeschlimann.  Sa candidature aura été un long chemin de croix. Avec 14% des voix, Rama Yade, l'ex-protégée de Nicolas Sarkozy  , a été éliminée dans la 2e circonscription des Hauts-de-Seine où le candidat PS Sébastien Pietrasanta est arrivé largement en tête avec environ 37% des suffrages, devant Manuel Aeschlimann (28%). >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Retrouvez tous les résultats du premier tour des législatives en cliquant ici.