Puisseguin : Cohn-Bendit "terrifié par ces Jeux olympiques de la compassion"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que François Hollande se rend à une cérémonie d’hommages aux victimes du terrible accident de Puisseguin, l’ex-eurodéputé vert met en garde contre l’instrumentalisation de la compassion. 

L’accident de Puisseguin, dans lequel 43 personnes ont trouvé la mort vendredi en Gironde, a marqué les esprits. Il a aussi été l’occasion de nombreuses réactions de dirigeants politiques, émus comme beaucoup par cette tragédie. Et alors que François Hollande se rend mardi à une cérémonie à Petit-Palais, dont étaient originaires la plupart des victimes, Daniel Cohn-Bendit s’est élevé  sur Europe1 contre ce qu’il juge être une dérive compassionnelle. "Un président de la République, quand il va quelque part, c’est un acte politique", a estimé l’ancien eurodéputé.

"Il faut faire attention". Mais c’est toute la classe politique que "Dany" a dans le viseur. "Les politiques qui disent ‘on est pour le bien contre le mal’, ça nous fait une belle jambe. C’est une émotion qui doit être intime et de la démontrer en public, comme ça… Je suis terrifié par ces Jeux olympiques de la compassion", a affirmé Daniel Cohn-Bendit. "Il faut faire attention. Il y a une compassion nécessaire, mais il y a une instrumentalisation de la compassion, contre laquelle il faut se battre. Il faut qu’un président de la République fasse ce qu’il ressent, mais il faut qu’il fasse attention", a-t-il conclu.


Puyssegin : les jeux olympiques de la...par Europe1fr