PS : opération motivation autour de Hollande

  • A
  • A
PS : opération motivation autour de Hollande
@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le président et ses proches vont remobiliser les troupes lors de l’université d’été du PS à La Rochelle.

L’INFO. L’heure n’est pas encore aux vacances pour François Hollande. Jeudi soir, le président va rencontrer une centaine de journalistes à la Maison des Polytechniciens. Lundi prochain, ce sont les chefs de partis qui seront reçus à l’Elysée. Et selon Europe 1, ses troupes préparent une offensive pour la rentrée politique des universités d'été de La Rochelle.

"Stop à l’auto-flagellation !" "L’appétit vient en mangeant", dit le dicton. Les idées aussi. Il y a trois semaines, dans la salle à manger du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, les fidèles du président, attablés, font le bilan de la première année. Et leur constat est limpide : le président est trop esseulé, et les voix politiques pour appuyer son action manquent cruellement. "Stop à l'auto-flagellation !" plaide un ministre important, avant d’estimer qu’ "il faut plus de relais dans le parti et au groupe". 

Rendez-vous à La Rochelle. Pour remédier à l’isolement du président, ces hollandais de la première heure ont décidé de lancer une grande offensive. Et parce que c’est le Parti socialiste qui est dans leur viseur, c’est lors de l’université d’été du parti, à La Rochelle, au cœur de l’été, qu’ils vont taper du poing sur la table. Dès le vendredi soir, dans la salle de l’Oratoire, là même où François Hollande, alors candidat à la primaire, avait motivé ses troupes, sera organisé un meeting de soutien à l’action présidentielle.

A la manœuvre, les poids lourds du gouvernement : Manuel Valls, Pierre Moscovici, Michel Sapin. Les soldats hollandais sont prêts au combat : "on assume et on défend", tel sera le message qu’ils feront passer à leurs camarades, élus, membres du parti ou simples militants. L’heure est plus que jamais à la mobilisation à moins d’un an des élections municipales. François Hollande l'a rappelé en forme d'avertissement dans son interview du 14 Juillet : "Si on veut gagner , il faut être à mes côtés , soudés et unis".