PS : le Bureau national remanié

  • A
  • A
PS : le Bureau national remanié
@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux proches d'Hollande vont travailler sur le projet socialiste et les négociations avec les Verts.

Martine Aubry a dû laisser un peu de place à François Hollande. La première secrétaire du Parti socialiste a annoncé mercredi soir que deux proches du candidat Hollande, vainqueur de la primaire dimanche dernier, allaient désormais participer avec son équipe à un travail sur le projet socialiste et les négociations avec les partenaires de la gauche.

Borgel, Leroux, Sapin et Bachelay

"Il y a deux domaines sur lesquels je veux être très attentif, en parfaite compréhension et cohésion avec Martine Aubry: c'est la question de l'actualisation de notre projet par rapport aux circonstances que nous traversons, par rapport aussi à la discussion avec nos partenaires (écologistes, ndlr) et sur le contenu - l'accord de gouvernement - et sur les circonscriptions", a déclaré François Hollande lors du même point presse, à l'issue du premier Bureau national d'après la primaire.

"Pour les discussions", Christophe Borgel, secrétaire national aux élections et aux fédérations "est accompagné par Bruno Le Roux", député proche de M. Hollande, a confirmé le député de Corrèze. "Et pour l'aspect programmatique, Michel Sapin (proche de l'élu corrézien) et Guillaume Bachelay (cheville ouvrière du projet, ndlr) travaillent ensemble", a-t-il également indiqué, en évitant le mot binôme.

Hamon maintenu

Peu avant, Martine Aubry avait souligné que Michel Sapin et Guillaume Bachelay devaient coordonner "le programme du candidat et le projet du parti". Selon elle, il y a "des sujets à préparer", comme "la réforme fiscale, si on veut la mettre en forme rapidement".

Par ailleurs, les deux tenants de l'aile gauche du Parti restent en place : Benoît Hamon comme porte parole et Régis Juanico "trésorier du parti", a-t-elle souligné, mettant en avant "un bon climat qui augure bien pour la suite".
"Peu importent les fonctions, l'important, c'est que ça marche", a renchéri M. Hollande. Ces évolutions mises en place en attendant l'annonce de l'organigramme de l'équipe de campagne de M. Hollande, "n'entraînent pas de bouleversement" au sein du parti", selon la maire de Lille.