PS : la stratégie Aubry déboussole certains militants

  • A
  • A
PS : la stratégie Aubry déboussole certains militants
Partagez sur :

Les militants socialistes votent jeudi sur le "questionnaire de la rénovation" proposé fin août par la première secrétaire.

"Les primaires ne mobilisent pas forcément autour de nous. On se sent un peu éloignés de cette question…", confie sur Europe 1 un secrétaire de section socialiste de la région Centre. Alors que les militants sont appelés à voter jeudi sur le "questionnaire de la rénovation" proposé fin août lors des universités d’été par Martine Aubry, de plus en plus de voix critiques se font entendre à la base du Parti socialiste.

Ce questionnaire, présenté comme une "chance extraordinaire" pour le PS, porte sur l’organisation des primaires ouvertes pour désigner le candidat socialiste pour la présidentielle de 2012 et sur le principe du non-cumul des mandats. Des idées inédites en France et qui n’ont pas eu le temps de faire l’objet d’un débat interne approfondi au PS. Ce que certains regrettent.

"A quoi bon s’intéresser au Parti socialiste désormais puisqu’il faut s’adresser à 3 millions de Français. Je pense que le socialisme audiovisuel va l’emporter sur le socialisme militant et je le regrette", s’agace par ailleurs le maire de Quimper, Bernard Poignant.

Martine Aubry, elle, se consacre à son "tour de France du projet" pour 2012. Il s’agit d’"aller à la rencontre des Français" pour profiter d’"un bouillonnement" d’idées. Prochaine étape : mercredi à Auch.