PS : Kucheida parle de "complot"

  • A
  • A
PS : Kucheida parle de "complot"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député nie être impliqué dans un système de corruption avec la fédération PS du Pas-de-Calais.

Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin accusé d'être au cœur d'un système de financement occulte de la fédération PS du Pas-de-Calais, évoque sur Europe 1 un "complot" à quelques mois des législatives. Plusieurs élus de la fédération socialiste sont en effet dans le collimateur de la justice et du Parti socialiste. Martine Aubry a annoncé jeudi qu'elle voulait lancer une enquête, après le courrier que lui a envoyé Arnaud Montebourg fin novembre pour la prévenir qu'un système de corruption était en train de gangréner cette fédération.

"J'ai vraiment l'impression qu'une sorte de complot a été bâti autour de moi. Et je suis par certains moments, je dois le dire, complètement désemparé par rapport aux affabulations absolument énormes que j'entends", réplique sur Europe 1 Jean-Pierre Kucheida.

Un financement illégal via les marchés publics

Tout est parti des révélations de Gérard Dalongeville, ex-maire de Hénin-Beaumont lui-même mis en examen pour détournements de fonds publics. Ce dernier accuse Jean-Pierre Kucheida, notamment en tant que président de la Soginorpa, l'un des plus gros bailleurs sociaux de la région, d'avoir touché de l'argent d'entreprises locales contre l'attribution de marchés publics. Un système généralisé qui financerait de façon illégale la fédération PS du Pas-de-Calais.   

Le Point s'interrogeait également pour savoir si le député-maire de Liévin n'avait pas utilisé la carte bleue de la Soginorpa à des fins personnelles.

"Moi, je n'ai pas de financement, je n'ai pas d'emploi fictif. Je pense que la maison socialiste du Pas-de-Calais est transparente", assure pourtant Jean-Pierre Kucheida. "Les partis politiques sont financés par l'Etat. La fédération du Pas-de-Calais, comme n'importe quel autre parti politique, reçoit sa quote part, qui passe d'ailleurs la plupart du temps par le biais du national. Et c'est tout", affirme-t-il.

"Je serai à nouveau candidat"

Le député-maire de Liévin se défend d'ailleurs d'avoir occupé des fonctions en lien avec le financement du parti. "Je n'ai jamais été trésorier, je n'ai jamais touché aux finances du PS de près ou de loin", indique-t-il.

Pour Jean-Pierre Kucheida, ces accusations ont pour but de le déstabiliser alors que se profile à l'horizon l'élection législative de 2012. Face à la polémique qui enfle, Martine Aubry avait indiqué de son côté qu'elle allait proposer à la convention nationale du PS prévue samedi de "geler la désignation" de celui qui souhaitait être candidat socialiste dans la 12e circonscription du Pas-de-Calais, celle de Jean-Pierre Kucheida.

"Je serai à nouveau le candidat de la 12ème circonscription, il n'y a aucun souci là-dessus. Jusqu'au mois de juin, je suis toujours le député de celle-ci", réplique Jean-Pierre Kucheida. Le bras de fer commence.