PS-EELV : les négociations s'accélèrent

  • A
  • A
PS-EELV : les négociations s'accélèrent
@ MAXPPP
Partagez sur :

"On rapproche les points de vue" ont assuré les deux partis, mercredi.

Le PS et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont repris leurs négociations, mercredi, en vue d'un accord programmatique pour 2012. A la sortie de la réunion, les deux camps affichaient sérénité et confiance. "C'est la continuité d'un travail fait depuis un an. On travaille bien. On rapproche les points de vue. C'est une plateforme qui est un pacte de coalition comme dit Cécile Duflot", a souligné au siège du PS, à Solférino, le sénateur Jean-Vincent Placé, négociateur EELV.

Que faire de l'EPR de Flamanville ?

L'objectif est d'arriver à un accord d'ici la mi-novembre. Notamment sur les questions qui divisent écologistes et socialistes : la sortie du nucléaire, sachant que François Hollande s'est refusé pour l'instant à une sortie définitive et que le candidat socialiste envisage la poursuite du chantier de l'EPR Flamanville "si toutes les conditions de sûreté sont réunies". Les grandes infrastructures, la fiscalité écologique, la retraite à 60 ans et le non-cumul des mandats sont aussi au programme des divergences entre les deux partis.

Autre pomme de discorde : l'aéroport Notre-Dame-des-Landes - auquel sont opposés les écologistes et qui n'a, pour le moment "pas été abordé", selon Jean-Vincent Placé.

"Les constats sont très largement partagés"

Du côté du PS, on est aussi confiants quant à la signature d'un accord d'ici la fin novembre. "Nous sommes dans une phase de précisions qui devrait nous permettre d'arriver à un texte commun d'ici la fin du mois de novembre" a affirmé le député PS Philippe Martin. "On progresse, on essaie de s'entendre sur les mots, les objectifs mais les constats sont très largement partagés", a ajouté le parlementaire.

Le député PS Michel Sapin, proche du candidat à la présidentielle François Hollande, a jugé mercredi "normal" de lier représentation au Parlement et accord programmatique pour 5 ans, à propos des négociations entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts.

"On ne peut pas dire que l'on fait un programme de gouvernement ensemble et qu'on se fiche de votre représentation au Parlement", a expliqué Michel Sapin , invité du Talk Orange/Le Figaro. "Donc", a-t-il poursuivi, "il est normal qu'on lie la représentation au Parlement des Verts (...) à un accord programmatique pour 5 ans".