05/10/2017 - 22h40

PS : Cambadélis pour une direction collégiale à trois ou quatre après le Congrès

© JOEL SAGET / AFP

L'ancien premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est dit favorable jeudi à la mise en place à la faveur du Congrès de 2018 d'une "direction collégiale restreinte" de trois ou quatre personnes à la tête du Parti socialiste. "Moi je suis pour une direction collégiale restreinte", et "beaucoup plus resserrée" que celle qui est aujourd'hui à la tête du parti, "trois, quatre (personnes), pas plus", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, invité de l'émission L'Épreuve de vérité de Public Sénat.

Se distinguer des autres partis politiques. "Parce que je pense que dans le moment présent, personne ne peut incarner à lui seul - j'en sais quelque chose - le Parti socialiste. Mais les socialistes décideront. Ils trouveront peut-être une personnalité", a-t-il expliqué. Pour l'ancien député de Paris, un tel choix distinguerait le PS des partis dominants, incarnés par un homme ou une femme - Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et certainement bientôt Laurent Wauquiez. 

"Là, les socialistes qu'on disait divisés travailleraient ensemble. Et puis, à un moment donné, peut-être après les municipales, (on pourra) trouver la personnalité qui peut rassembler tout le monde et peut-être aller jusqu'à la présidentielle", a-t-il indiqué. Jean-Christophe Cambadélis a officiellement remis sa démission samedi, remplacé par une direction collégiale de 28 personnes, dont le secrétaire national à la coordination Rachid Temal, devenu de facto le représentant légal du parti.


Seuls 22% des Français pensent que le PS pèsera dans cinq ans. 
Seuls 22% des Français pensent que le PS sera une force qui compte dans la vie politique dans cinq ans, selon un sondage Opinionway pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique publié jeudi. Dans le détail, 2% pensent qu'il pèsera "certainement", 20% "probablement". À l'inverse, 77% estiment qu'il ne pèsera pas (50% probablement pas, 27% certainement pas). L'image du PS est sans surprise très dégradée auprès des Français, selon cette enquête : 19% en ont une bonne opinion (2% très bonne, 17% assez bonne) et 80% une mauvaise (42% assez mauvaise, 38% très mauvaise).