PS : Aubry pactise avec Royal et DSK

  • A
  • A
PS : Aubry pactise avec Royal et DSK
Martine Aubry a réaffirmé qu'elle n'affronterait ni Dominique Strauss-Kahn, ni Ségolène Royal lors des primaires du PS.@ MAXPPP
Partagez sur :

La première secrétaire du PS a assuré qu’un seul des trois ténors sera candidat aux primaires.

Le pacte de non-agression conclu depuis plusieurs mois entre Martine Aubry Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal tient bon. La première secrétaire l’a affirmé mercredi, ces trois-là ne s'affronteront pas lors des primaires socialistes destinées à nommer le candidat du parti à l'élection présidentielle de 2012.

"Nous avons déjà dit que nous réfléchissons ensemble. Ségolène (Royal) a dit qu'elle souhaitait aussi réfléchir avec nous et donc nous proposerons une candidature véritablement ensemble, c'est-à-dire pas l'un contre l'autre ou l'une contre l'autre", a-t-elle expliqué au journal de 20 heures de France 2.

Calendrier inchangé

La maire de Lille a assuré ne pas se tenir compte du mandat de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI. "Le sujet n'est pas là. On a une grande responsabilité. Le passé, on en a tiré toutes les leçons, les leçons de la division, de l'absence de travail", a répondu Martine Aubry. "Nous pensons d'abord aux Français", à "préparer notre projet pour montrer qu'une autre France est possible et qu'elle peut être à la fois compétitive, financée".

Puis la première secrétaire a confirmé que la date des primaires ne serait pas avancée, contrairement à ce que souhaitent d’autres présidentiables potentiels. "Au printemps, nous aurons le projet des socialistes. En juin (...) nous aurons des candidatures et à l'automne - c'est cela notre calendrier - nous demanderons aux Français à nous aider à choisir notre candidat", a-t-elle asséné.