Programme de stabilité : le soutien de Solférino à Valls

  • A
  • A
Programme de stabilité : le soutien de Solférino à Valls
@ Reuters
Partagez sur :

Le bureau national du PS vient d'adopter une résolution de soutien au gouvernement avant le vote à l'Assemblée.

Le bureau national du Parti socialiste a adopté à 31 voix pour, avec 15 voix "contre" et une "abstention", une résolution de soutien au programme de stabilité du gouvernement qui sera présenté, débattu et soumis au vote mardi à l’Assemblée. Il s'agit d'un "vote extrêmement clair de soutien à la politique menée" par l'exécutif, a déclaré le porte-parole du parti, Olivier Faure, lors d'une conférence de presse, après un bureau national (direction élargie) extraordinaire destiné à définir la position officielle du parti. Parmi ceux qui ont voté contre figurent des membres de l'aile gauche du courant "Maintenant la gauche", une partie des amis de Benoît Hamon, et les proches de Gérard Filoche.

Mardi, avant le vote, Manuel Valls ira lui-même défendre ses choix devant le groupe PS. Même si le vote est purement consultatif, un rejet du texte ou une très forte abstention des troupes PS auraient des conséquences catastrophiques pour la majorité. Combien iront jusqu'à ne pas voter le programme de stabilité? Vendredi, trois proches de Martine Aubry - Laurence Dumont, Jean-Marc Germain et Christian Paul - ont dit qu'ils ne le soutiendraient pas. Loin de se limiter à l'aile gauche du PS ou aux aubrystes, la colère a touché le coeur du groupe, des "hollandais" comme Matthias Fekl, Karine Berger, Sandrine Mazetier. Difficile de dire combien iront jusqu'au bout.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

DECRYPTAGE - Valls et les députés, un jeu de rôle

FRONDE - Programme de stabilité : ces trois députés PS ne le voteront pas

INFO E1 - Retraites : le coup de pouce serait un "crédit d’impôt"

COHABITATION - Plan d’économies : des élus de droite disent "pourquoi pas"

PRÉCISIONS - Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans