Procuration : pour le PS, "c'est maintenant"

  • A
  • A
Procuration : pour le PS, "c'est maintenant"
En 2007, l'abstention a été de 16,22% au premier tour de l'élection présidentielle et de 16,03% au second tour, une proportion en forte baisse par rapport à 2002 (28,4% et 20,3%).@ DR
Partagez sur :

Les socialistes lancent une campagne pour encourager la participation et le vote par procuration.

Leur candidat reste le favori des sondages mais pas question pour les socialistes de relâcher l'effort. Alors que les deux tours de l'élection présidentielle se dérouleront pendant les vacances scolaires de printemps, le PS a annoncé lundi le lancement d'une campagne pour encourager la participation mais aussi le vote par procuration.

"Faites-vous représenter"

Le PS a créé à la fois un clip vidéo et une campagne d'affichage invitant à se rendre sur le site Internet www.procuration2012.fr. Sur ce site (agrémenté du slogan "Tout le monde doit pouvoir voter pour le changement !", nldr), les socialistes proposent de mettre en contact des personnes absentes de leur domicile le jour du vote et des volontaires pour aller voter à leur place.    

Regardez le clip vidéo du PS :



La procuration pensez-y.par PartiSocialiste

"Si vous laissez passer ces dates, vous en serez malades", peut-on lire sur les affichettes avec, inscrites sur des bouteilles de lait, les phrases "22 avril et 6 mai, votez" et "22 avril et 6 mai, faites-vous représenter".         

Le PS pointe du doigt les pouvoirs publics

Le Parti socialiste a regretté le manque de mobilisation des pouvoirs publics sur ce sujet comme, fin 2011, sur celui de l'inscription sur les listes électorales. "On observe qu'il n'y a pas eu de campagne. D'habitude, il y en a et cette fois-ci il n'y en a pas", a déploré lundi le porte-parole du PS, Benoît Hamon. Le socialiste a, au passage, égratigner le gouvernement, qui "ne parie manifestement pas sur une participation massive".     

Les socialistes ont, il est vrai, quelques motifs d'inquiétude. Outre le récent "coup de pompe" du candidat PS François Hollande, une étude de l'Ifop pour le Journal du Dimanche, publiée il y a quelques jours indique que le taux d'abstention au premier tour de la présidentielle pourrait atteindre 29% (en 2007, le taux d'abstention avait été de 16% au premier tour, nldr). Selon cette enquête, les électeurs se réclamant de la gauche sont les plus enclins à s'abstenir de voter (30% d'abstention), devant les sympathisants du MoDem (29%). Ceux de la droite, UMP et Front national apparaissent davantage mobilisés, avec un taux d'abstention de 25%.

Signe qui ne trompe pas, Pierre Moscovici, le directeur de campagne de François Hollande (PS), a lancé le 18 mars "un appel à la mobilisation", qualifiée d'"enjeu majeur".