Privé de Florange, Montebourg est furax

  • A
  • A
Privé de Florange, Montebourg est furax
@ Reuters
Partagez sur :

CONFIDENTIEL - La mise à l’écart du ministre du Redressement productif provoque sa colère.

Arnaud Montebourg est furieux. Le ministre du Redressement productif n’accompagnera pas, jeudi, le président de la République dans son second voyage sur le site industriel de Florange. Preuve de cette colère mercredi, en marge du Conseil des ministres, quand il s’en est pris au secrétaire de l’Elysée, Pierre-René Lemas. "Je ne suis même pas au courant du programme, qu’est-ce que vous foutez", a-t-il explosé.

Les raisons de la colère. Il y a cinq mois, Arnaud Montebourg avait pris en main le dossier Florange et défendu bec et ongles une nationalisation des hauts fourneaux de l’usine mosellane. Une solution finalement écartée par le couple exécutif. Le ministre du Redressement productif, désavoué sur le sujet, estime toujours que François Hollande a commis une erreur politique majeure. "Je n’ai pas bougé de ma position, j’avais raison. Le marché de l’acier repart et on va se retrouver contraints d’en importer", s’agace le ministre en petit comité.

Un mal plus profond ? Florange serait le simple catalyseur d’un trouble plus profond. Selon Le Point de cette semaine, Arnaud Montebourg a estimé, lors des universités d’été du Parti socialiste à La Rochelle, devant ses partisans, que le chef de l’Etat est trop mou et le Premier ministre inexistant.

----------------------------------------------------------------------------

>> A lire aussi sur Europe1.fr :

• Ne l'appelez plus "loi Florange"

• Hollande va annoncer un centre de recherche

• A LIRE AUSSI : Florange ? N'en parlez plus à Montebourg