Valérie Pécresse, ancienne ministre, a dénoncé mercredi dans un communiqué "le long silence de François Hollande et de son gouvernement" devant l'affaire Prism,  les programmes secrets de surveillance américains révélés la semaine dernière par un ex-agent de la NSA.

La secrétaire générale déléguée de l'UMP "demande au gouvernement français d'obtenir de l'administration américaine des informations sur le volume et l'étendue d'une éventuelle collecte de données personnelles de citoyens français et d'entreprises françaises". "Il est de la responsabilité de l'Etat français de demander aux Etats-Unis si les droits fondamentaux de nos citoyens ont été respectés. Le long silence de François Hollande et de son gouvernement s'interprète comme un désintérêt à l'égard de la protection de la vie privée de nos citoyens", affirme Mme Pécresse.