Primaires américaines : Clinton et Trump se rapprochent du but

  • A
  • A
Primaires américaines : Clinton et Trump se rapprochent du but
Hillary devra confirmer son avance sur son rival démocrate Bernie Sanders.@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le Maryland, le Delaware, la Pennsylvanie, le Connecticut et Rhode Island votent mardi pour les primaires américaines. 

A un mois et demi de la fin des primaires présidentielles, des millions d'Américains sont appelés aux urnes mardi dans cinq Etats, Hillary Clinton espérant définitivement prendre le large et Donald Trump endiguer la contre-offensive de ses poursuivants.

Les jeux sont faits ? Ni la favorite démocrate, ni le milliardaire républicain ne pourront mathématiquement atteindre dès mardi la majorité requise de délégués pour l'investiture de leur parti. Mais le grand nombre de délégués en jeu devraient les rapprocher de leur but, surtout Hillary Clinton qui a déjà une avance quasi-insurmontable sur son rival, le sénateur Bernie Sanders. Les cinq Etats de la côte est des Etats-Unis (Maryland, Delaware, Pennsylvanie, Connecticut et Rhode Island) organisent simultanément des primaires démocrates et républicaines.

De forts enjeux pour Trump et Clinton. Les sondages annoncent des victoires faciles de Donald Trump, renforcé par son triomphe à New York la semaine dernière. Chez les démocrates, Hillary Clinton est très bien placée dans les deux plus grands Etats, la Pennsylvanie et le Maryland, qui compte une importante minorité noire, politiquement plus favorable à l'ex-secrétaire d'Etat. Tous les bureaux de vote fermeront à 20h. Pour Donald Trump, l'important n'est pas seulement de gagner les primaires restantes, mais de gagner avec un très fort pourcentage. Il a besoin de rafler 58% des délégués encore en jeu pour ravir l'investiture de façon incontestable (il a aujourd'hui 846 délégués et doit atteindre la majorité absolue de 1.237).

Clinton confiante. Hillary Clinton comptabilise 1.452 délégués contre 1.199 pour son adversaire démocrate Bernie Sanders, sans compter environ 500 "super délégués" (élus et responsables du parti) qui lui sont favorables, selon CNN. La majorité requise est de 2.383. "Si nous voulons gagner l'investiture pour Hillary une bonne fois pour toutes, nous avons besoin d'une grosse victoire demain", a écrit lundi Robby Mook, son directeur de campagne, dans un message de levée de fonds. Confiante, Hillary Clinton était en meeting lundi soir à Philadelphie, la plus grande ville de Pennsylvanie, et elle y retournera mardi soir pour la soirée électorale. C'est là qu'aura lieu la convention d'investiture démocrate, en juillet.