Primaire : Valls veut "incarner la vérité"

  • A
  • A
Primaire : Valls veut "incarner la vérité"
Manuel Valls est le premier candidat à la primaire socialiste a annoncer qu'il possède les seize parrainages@ MaxPPP
Partagez sur :

Soutenu par Ali Soumaré, le candidat a présenté mercredi soir son équipe de campagne.

Premier des candidats à la primaire socialiste à annoncer qu'il dispose de ses parrainages, Manuel Valls devrait déposer très vite, rue de Solférino, seize signatures de soutien de maires de villes de plus de 10.000 habitants. Et en guise de mise en bouche, il a présenté dès mercredi soir, vers 19h, son comité de soutien et son équipe de campagne dans une réunion publique au cinéma MK2 proche de la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

"Avec vous, je veux ré-insuffler, non du rêve et des fausses promesses, mais de l'optimisme et de la confiance", a-t-il lancé devant son auditoire. "Je veux porter dans cette campagne, une candidature qui rassemble les nouveaux visages, qui allie la modernité, l'enthousiasme, la créativité, la fermeté sur les valeurs, la vérité et la responsabilité (...) Voilà pourquoi je suis en marche et que je vous dis à tous en avant", a encore ambitionné le socialiste.

Un peu plus tôt , il avait affirmé sur France 3, vouloir "incarner la vérité" dans cette campagne indiquant que ce serait sa "priorité".

Le soutien d'Ali Soumaré

Ceux qui imaginaient voir bientôt le député-maire socialiste d'Evry jeter l'éponge en seront pour leurs frais, au vu de la liste impressionnante et symbolique de ceux qui ont accepté de l'accompagner dans la bataille interne au PS.

Parmi les portes-parole du "candidat" Valls, figure le N°1 de la fédération socialiste du Val d'Oise, Ali Soumaré. Le jeune militant issu de la diversité qui monte au PS, tant décrié par la droite au moment des dernières régionales, compte par ailleurs disputer la circonscription de Sarcelles au Strauss-Kahnien Puponni en 2012.

Un comité de soutien sur les rails

Manuel Valls s'est également entouré de deux personnages de la société civile, qui ne militent pas au PS pour co-présider son comité de soutien. D'une part, Nathalia Balléato, la directrice de la crèche "Baby-loup" qui avait licencié une puéricultrice voilée en 2008. Un soutien éminemment symbolique pour Valls, républicain intransigeant.

Enfin, le candidat Valls a choisi le scientifique Pierre Tambourin, directeur du Genopôle d'Evry, figure de l'université de la ville.