Primaire PS : Cuvillier ne votera ni pour l’un ni pour l’autre

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L’ancien ministre des Transports a assuré vendredi sur Europe 1 qu’il allait voter dimanche pour le second tour de la primaire socialiste. Mais il glissera un bulletin blanc. 

Frédéric Cuvillier a décidé… de ne pas décider. L’ancien ministre des Transports a annoncé vendredi sur Europe 1, dans le cadre de l’émission Ça pique mais c’est bon, qu’il irait bien voter dimanche pour le second tour de la primaire du PS, mais que ce serait "ni pour l’un ni pour l’autre". Ni Benoît Hamon ni Manuel Valls ne pourront donc compter sur la voix du maire de Boulogne-sur-Mer.

Il ne s'entend "pas très bien" avec Manuel Valls. La raison principale ? "J’avais un candidat, c’était François Hollande. Il ne devait pas y avoir de primaires, parce que c’est quoi les primaires ? C’est de sortir un candidat par camp. Résultat, il y en a sept", a regretté l’ancien ministre. Autre raison ? Il ne s’entend "pas très bien" avec Manuel Valls, puisqu’il a quitté le gouvernement au moment où celui-ci était nommé Premier ministre. 

"Il faut être sûr de pouvoir rassembler". Enfin, en ce qui concerne Benoît Hamon, il n’est à son goût pas assez rassembleur. "Si on en choisit un, il faut être sûr,après, de pouvoir rassembler. Il faudra être à côté d’Emmanuel Macron pour éviter l’extrême-droite. Donc aujourd’hui je n’ai pas de préférence partisane", a conclu Frédéric Cuvillier. "J'irai voter parce que j'ai des copains qui tiennent les bureaux de vote, mais ce sera pour dire bonjour et pour boire un coup."