Primaire : pour Sarkozy, Juppé n'a "pas de volonté de changement"

  • A
  • A
Primaire : pour Sarkozy, Juppé n'a "pas de volonté de changement"
Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois attaqué son rival Alain Juppé. @ JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

L'ancien président de la République continue de critiquer le maire de Bordeaux, favori des sondages pour la primaire de la droite. 

A la veille d'un nouveau débat télévisé entre candidats à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy a continué ses attaques contre Alain Juppé. L'ancien président de la République a affirmé ne pas voir de "volonté de changement" dans le programme du maire de Bordeaux et oppose son "alternance franche" au "se hâter lentement" de son rival, mercredi soir sur sa page Facebook.

"Je ne retrouve pas dans son programme la volonté de changement que l'on perçoit dans les projets des autres candidats, chacun à leur manière", écrit Nicolas Sarkozy à propos de l'ancien Premier ministre. "Pour rassembler le plus grand nombre de Français, il nous faut une ligne politique claire, en rupture franche et complète avec les socialistes et tout ce qu'ils incarnent depuis bientôt cinq ans", ajoute-t-il.

Juppé toujours largement en tête dans les sondages. Dans un sondage Elabe publié mercredi, Nicolas Sarkozy reste à la traîne derrière Alain Juppé. Le maire de Bordeaux se maintient en tête des intentions de vote au 1er tour de la primaire à droite de novembre, devant l'ancien président (-5) en nette baisse. Alain Juppé l'emporterait largement au second tour, toujours selon ce sondage. 

Alain Juppé a en outre enregistré mardi le soutien de Valérie Pécresse, qui dirige en Ile-de-France le plus gros effectif régional. Parmi les poids lourds des Républicains encore "non-alignés", ne reste plus que le patron des Hauts-de-France, Xavier Bertrand.