Primaire de la gauche : quels sont les soutiens des candidats ?

  • A
  • A
Primaire de la gauche : quels sont les soutiens des candidats ?
De gauche à droite et de haut en bas : @ Montage AFP
Partagez sur :

Huit candidats ont déposé leur candidature à la Haute autorité du PS. Quels sont les soutiens ? 

Le délai pour déposer sa candidature à la primaire de la Belle Alliance Populaire sera dépassé jeudi à 18h. La Haute autorité du Parti socialiste va donc devoir éplucher les parrainages des huit candidats qui ont constitué un dossier. En partant de l'hypothèse selon laquelle ceux qui se sont portés candidats verront leur dossier validé, nous nous sommes intéressés à leurs soutiens.

Qui est derrière Arnaud Montebourg ? A la fin de l’été 2014, il claque la porte du gouvernement pour réaffirmer son hostilité à l’écart de la ligne "vallsiste". Le troisième homme de la primaire de 2011 pourra compter sur le soutien d’au moins une trentaine de parlementaires. Parmi eux, citons les députés Aurélie Filippetti - qui est aussi sa compagne - Christian Paul, Laurent Baumel, Catherine Lemorton, Yann Galut, le conseiller départemental de l’Essonne Jérôme Guedj, le conseiller régional Île-de-France François Kalfon ou encore le député européen Emmanuel Maurel.  

Qui est derrière Benoît Hamon ? Depuis qu’il est sorti du gouvernement en 2014, Benoît Hamon a toujours eu en tête le projet présidentiel. A présent concret, ce projet sera appuyé par de nombreux députés "frondeurs", ceux qui n’ont pas arrêté de critiquer les réformes du gouvernement de Manuel Valls et notamment la loi Travail. Dans les rangs des soutiens de Benoît Hamon, il y a les députés Alexis Bachelay, Mathieu Hanotin, Pascal Cherki, Nathalie Chabanne, Barbara Romagnan, Régis Juanico ou encore le député européen Guillaume Balas.

Primaire-de-la-gauche-Najat-Vallaud-Belkacem-soutient-Manuel-Valls

Qui est derrière Manuel Valls ? Après le renoncement surprise du président de la République, le désormais ex-Premier ministre est le candidat qui va défendre le bilan du quinquennat. Il est donc assez logique de voir la plupart des ministres rallier sa candidature. Citons d’abord les "poids lourds" comme le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, la ministre de l'Economie Michel Sapin, la ministre l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem (photo), mais aussi Jean-Jacques Urvoas, Bruno Le Roux, Jean-Marie Le Guen, Patrick Kanner, Juliette Meadel, Harlem Désir, Myriam El-Khomri et Jean-Vincent Placé entre autres. Il y aussi les députés Sébastien Pietrasanta, Jean Glavany, Carlos Da Silva et les sénateurs Luc Carvounas et Didier Guillaume.

Qui est derrière Vincent Peillon ? L’ancien ministre de l’Education nationale n’avait pas prévu de participer à la primaire. Pour lui, "le Président devait porter les couleurs de son bilan". Avec le retrait de François Hollande, Vincent Peillon a été encouragé par certains "poids lourds" du PS à postuler. Il pourra donc s’appuyer sur des soutiens comme la maire de Paris Anne Hidalgo, les députés Eduardo Rihan-Cypel, Sébastien Denaja, Patrick Mennucci, Kader Arif, Karine Berger ou encore David Assouline.

Qui est derrière Sylvia Pinel ? Présidente du Parti radical de gauche, Sylvia Pinel participera finalement à la primaire de la Belle Alliance Populaire après avoir annoncé, dans un premier temps, sa candidature à la présidentielle. L’ancienne ministre du Logement pourra compter sur les soutiens de trois ministres : Jean-Michel Baylet (l’Aménagement du territoire), Thierry Braillard (Sports - photo) et Annick Girardin (Fonction publique).

Thierry-Braillard-annonce-des-etats-generaux-pour-tirer-le-bilan-des-JO-de-Rio

Qui est derrière Jean-Luc Bennahmias ? Représentant du Front démocrate, Jean-Luc Bennahmias aura la formidable occasion de porter la voix de son (petit) parti lors des débats télévisés. Mais quels sont les soutiens de ce fidèle de François Hollande qui se définit lui-même comme un "progressiste" ? Notons la présence du député écologiste des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert et Christophe Madrolle, ancien vice-président de Marseille Provence métropole.

Qui est derrière François de Rugy ? Pour le président du Parti écologiste – qui a choisi de faire scission avec le parti Europe Ecologie-Les Verts – l’enjeu sera de sonder la place écologiste au sein de la primaire de la gauche. François de Rugy pourra compter sur le soutien de deux ministres de l’actuel gouvernement, Emmanuelle Cosse (Logement) et Barbara Pompili (Relations internationales sur le climat). On peut également citer le député socialiste de Gironde Philippe Plisson.

Qui est derrière Gérard Filoche ? C’est sans doute le candidat le moins connu de la primaire de la gauche. Gérard Filoche a accusé le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, de l’avoir empêché de récolter ses parrainages pour se présenter. Mais mercredi, Filoche a affirmé qu’il avait réussi dans sa conquête des précieux sésames. Si sa candidature est confirmée, il pourra compter sur le soutien de l’écrivain Isabelle Alonso notamment.