Primaire de la gauche : "Le tout sauf Valls a fait place au tout sauf Hamon"

  • A
  • A
Partagez sur :

Benoît Hamon a concentré l'essentiel des critiques de ses concurrents lors du troisième débat de la primaire, jeudi, selon Frédéric Dabi.

Dans une bonne dynamique avant ce troisième débat, Benoît Hamon a été clairement ciblé par ses concurrents, jeudi soir. "Il y a eu une tension sur la question de la maîtrise de la dépense publique, analyse Frédéric Dabi, directeur général de l'Ifop, lors du débrief post-débat sur Europe 1. Le "tout sauf Valls" du deuxième débat a fait place au "tout sauf Hamon", qui a été très à la peine sur la question du revenu universel."

Valls est passé à l'offensive. Parmi ses détracteurs, Manuel Valls s'en est bien sorti, estime Frédéric Dabi : "Systématiquement, il a pris le lead, a fait preuve de synthèse et a bien articulé son bilan. Il s'était désembourbé lors du premier débat et avait été plutôt efficace lors du deuxième débat, en évitant de tomber dans les pièges comme Nicolas Sarkozy quand il avait été attaqué. Là, il est passé à l'offensive. Pour moi, c'est le gagnant du débat."