Primaire de la droite : dans les coulisses de l'avant-débat

  • A
  • A
Primaire de la droite : dans les coulisses de l'avant-débat
Les candidats, ici Alain Juppé, sont tous arrivés sur le plateau du dernier débat. @ Capa Pictures-Laurent Hazgui- Europe 1
Partagez sur :

Les sept candidats à la primaire de la droite et du centre s'affrontent une dernière fois avant le premier tour, jeudi soir. Revivez les heures précédant le débat. 

L'ESSENTIEL

Deux heures pour convaincre. Les sept candidats à la primaire de la droite et du centre débattent une dernière fois, jeudi soir à 20h55, avant le premier tour de l'élection, dimanche. Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy seront interrogés par David Pujadas, Jean-Pierre Elkabbach, Nathalie Saint-Cricq et Hervé Favre, représentant respectivement France 2, Europe 1 et La Voix du Nord pour la presse quotidienne régionale.

François Fillon confortera-t-il sa place de troisième homme du scrutin ? Nathalie Kosciusko-Morizet se montrera-t-elle aussi incisive que lors des débats précédents ? Revivez les préparatifs de cette soirée décisive minute par minute sur Europe1.fr. 

Les infos à retenir : 

  • Les candidats débattent à partir de 20h55 sur France 2 et Europe 1, jeudi

  • Ils aborderont des thèmes choisis par les Français via un sondage 

  • Le premier tour désignera les deux finalistes de la primaire, dimanche 

20h41 : Un petit quart d'heure. L'émission doit commencer à 20h55, dans un peu moins de 15 minutes. Les candidats ont quitté leurs loges et s'apprêtent à entrer en scène. 

20h32 : Prise de repères. A part Jean-François Copé, qui s'est déplacé en personne, tous les candidats avaient envoyé leur équipe de campagne découvrir le plateau mardi, à la veille du débat. Ce soir, ils font donc leurs premiers pas dans le studio. François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson et Bruno Le Maire ont déjà testé leurs pupitres.  



20h17 : CPNT soutient Sarkozy. Dans la dernière ligne droite, Nicolas Sarkozy enregistre le soutien du parti Chasse, Pêche, Nature et Traditions. La formation salue les "positions très engagées" de l'ancien chef de l'État, qui a répondu à la charte en dix points adressée par CNPT aux sept candidats.

20h08 : Tous les candidats sont là. Nathalie Kosciusko-Morizet et François Fillon ont rejoint leurs adversaires à Saint-Cloud. Les sept candidats attendent désormais dans leurs loges, réparties sur deux étages au-dessus du studio, en attendant de prendre la direction du plateau. 

19h54 : Sarkozy et Juppé sont arrivés. Alain Juppé vient de franchir les portes des studios, cinq minutes après son rival Nicolas Sarkozy. Le maire de Bordeaux s'est dit "très confiant" en vue de ce débat. On attend désormais Nathalie Kosciusko-Morizet et François Fillon.



19h48 : L'analyse du dernier sondage. Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop nous rejoint, quelques heures après la publication dans Paris-Match d'un sondage réalisé par son institut. Cette enquête marque la "poursuite d'une dynamique quasi-irrésistible pour François Fillon", selon le politologue. Edouard Lecerf, de TNS Sofres, insiste sur le déplacement de l'électorat d'Alain Juppé vers François Fillon.

19h39 : Les candidats arrivent. Jean-François Copé est le premier à se présenter dans les studios installés à Saint-Cloud. Le député-maire de Meaux est rapidement suivi par Jean-Frédéric Poisson, à un peu plus de deux heures de ce dernier débat décisif. À son arrivée, Bruno Le Maire affirme sa "sérénité" et sa "pugnacité" devant les journalistes.



19h30 : "Le prochain président de la République". Pour Thierry Solère, la primaire de la droite et du centre "choisit probablement l'adversaire de Marine Le Pen et le prochain président de la République." Sur Europe 1, l'organisateur de cette primaire la juge "beaucoup plus démocratique que ce qui se faisait avant". "Les candidats ont été satisfaits des deux précédents débats, on a aussi des échanges quotidiens sur l'organisation de l'élection dans les départements", poursuit-il.  

19h15 : Engouement ? A l'approche de l'ultime débat et du premier tour de la primaire, le site qui permet de trouver son bureau de vote a été consulté 2,4 millions de fois, dont 300.000 rien qu'aujourd'hui. "Il y aura entre 3 et 4 millions de votants", assure sur Europe 1 Thierry Solère, l'organisateur de la primaire.



19h00 : Dernier sondage. A quelques heures du début du débat, un ultime sondage réalisé par Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio confirme la nette progression de François Fillon. Ce dernier fait un bond de sept points, à 27% des intentions de vote. Il talonne Nicolas Sarkozy (30%) et Alain Juppé (31%), quelques jours avant le premier tour du scrutin, dimanche. 

18h50 : "Une horlogerie de précision". David Pujadas, l'un des animateurs du débat de ce soir, est l'invité d'Europe soir, en direct du plateau Saint-Cloud."On est quatre journalistes, ils sont sept candidats, c'est une horlogerie de précision", explique-t-il. Pendant la dernière partie de l'émission, dédiée à l'échange entre les candidats, "ils se sont engagés à s'adresser les uns aux autres", assure-t-il. 

18h44 : De gauche à droite. Les places des candidats sur le plateau ont été tirées au sort, et c'est Nathalie Kosciusko-Morizet qui a décroché le pupitre du milieu. Voici l'ordre dans lequel ils seront installés, de gauche à droite : Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Frédéric Poisson, François Fillon et Bruno Le Maire. 

18h32 : Au fait, comment voter ? Si le débat vous décide à vous rendre aux urnes, dimanche, vous vous demandez peut-être où se trouve le bureau de vote le plus proche de chez vous, ou s'il faut être encarté pour voter. Toutes les réponses ici

18h13 : Un public en comité réduit. Face aux pupitres des candidats, deux gradins blancs accueilleront un public en comité réduit, composé de seulement 70 personnes. Chacun des prétendants à l'investiture a été invité à choisir dix de ses proches pour l'accompagner. La maire de Calais, Natacha Bouchart, sera par exemple l'un des soutiens de Nicolas Sarkozy.



18h00 : Nous sommes prêts ! Les journalistes d'Europe 1 vous font vivre trois heures d'édition spéciale en attendant le débat, depuis le plateau où s'installeront les candidats, qui sont attendus à Saint-Cloud vers 19h30. 

17h45 : Une "battle" en parallèle. Pendant que les candidats s'affronteront sur le plateau, sept militants soutenant chacun l'un d'entre eux commenteront le débat dans les studios d'Europe 1, dès 20h45. Diffusée via Facebook Live, cette "battle" sera orchestrée par notre Social Media Manager. 

17h27 : Programme contre programme. S'ils sont tous issus du même parti -à l'exception de Jean-Frédéric Poisson -, les candidats à la primaire défendront des mesures différentes, jeudi soir. Retrouvez les programmes et les mesures préconisées par chacun d'entre eux en infographie

17h14 : Europe 1 sur place. Dès 18 heures, Nicolas Poincaré et le service politique d'Europe 1, installés dans les studios du débat, débattront avec leurs invités des enjeux du vote et du programme des sept candidats

17h00 : Un débat décisif. Alors que le duo Juppé-Sarkozy semblait intouchable au début de la campagne, François Fillon profite, selon les instituts de sondage, d'une dynamique positive depuis quelques semaines. Très sérieux lors des deux premiers débats, l'ancien Premier ministre s'impose comme le troisième homme du scrutin, et rêve même d'un second tour. Qu'il y parvienne ou non, la mécanique pourrait nuire à Alain Juppé, qui a fait toute la course en tête. Trois "présidentiables" participeront donc à ce troisième débat, qui s'annonce décisif. 

16h42 : Un plateau pour un "vrai" débat. A la veille de l'ultime débat, Europe1.fr a visité le studio qui accueillera les sept candidats, jeudi soir. Les pupitres, disposés en arc-de-cercle, sont resserrés par rapport aux débats précédents pour favoriser les échanges. "Sur TF1, le débat était glacial. Là, s'ils tendent le bras, ils se touchent : c'est plus humain", nous a expliqué le réalisateur Didier Froehly.