Primaire de la droite : les dix choses indispensables à savoir

  • A
  • A
Primaire de la droite : les dix choses indispensables à savoir
@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Partagez sur :

Qui représentera la droite et le centre en 2017 ? Tout va se décider lors de la primaire, qui commence ce dimanche.

Quand se déroule le scrutin ?

Le premier tour se tient dimanche 20 novembre, le second une semaine plus tard, dimanche 27. Tous les bureaux de vote ouvriront à 8h et fermeront à 19 heures.

Qui sont les candidats?

Ils sont au nombre de sept, six hommes et une femme : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, François Fillon, Jean-François Copé, et Nathalie Kosciusko-Morizet. Jean-Frédéric Poisson participe lui en sa qualité de président du Parti chrétien-démocrate, associé aux Républicains.

Qui peut voter ?

La primaire, ouverte, n'est pas réservée aux adhérents du parti Les Républicains. Toutes les personnes inscrites sur les listes électorales au 31 décembre 2015 peuvent donc voter. C'est également possible pour celles et ceux qui auront 18 ans à la date de l'élection présidentielle.

Peut-on voter par procuration ?

Non. "Pour simplifier le déroulement des opérations électorales, les procurations sont interdites", précisent les règles de la primaire. Seul moyen de participer au scrutin : se rendre dans un des 10.228 bureaux de vote ouverts en France. 

Ça coûte combien ?

Pour avoir le droit de glisser son bulletin dans l'urne, il faut débourser deux euros par tour de scrutin et s'engager sur l'honneur en signant une charte qui stipule : "je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m'engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France."

Pourra-t-on savoir si quelqu'un a voté ?

Non. "Le vote est strictement confidentiel et anonyme et aucun fichier ne sera constitué hors du contrôle de la CNIL (commission nationale de l'informatique et des libertés, ndlr)", précise le site de la primaire. Les listes électorales seront détruites sous le contrôles d'huissiers de justice à l'issue de l'élection.

Où voter ?

10.228 bureaux de vote seront ouverts, installés sur tout le territoire. Pour trouver le sien, qui dépend de l'endroit où se trouve son bureau de vote habituel, il suffit de se rendre sur le site internet mis en place par le parti Les Républicains. Les Français de l'étranger, eux, peuvent voter sur Internet, par vote électronique. 

On vote pour quoi ?

S’ils font partis de la même famille et ont des aspirations économiques semblables, les sept candidats ont aussi des divergences. On vous propose de comparer leurs programmes dans une infographie.

Peut-il y avoir (encore) des tricheries ?

Le psychodrame de l’élection à la présidence de l’UMP, entre Fillon et Copé, à l’hiver 2012, est encore dans toutes les têtes. Donc cette fois, toutes les précautions ont été prises pour que le scrutin se déroule sans accroc. Europe 1 a notamment assisté à la formation des assesseurs.

Qui est le favori ?

Depuis des mois et des mois, Alain Juppé caracole en tête de tous les sondages, devant Nicolas Sarkozy. Mais dans les derniers jours de la campagne, et notamment lors des trois débats, un homme s’est particulièrement distingué, François Fillon, au détriment de Bruno Le Maire, « l’ex-troisième homme ». Mais on a bien vu avec la victoire de Donald Trump qu’il ne fallait pas trop se fier aux sondages…