Primaire de la droite : les candidats confirmés à midi lancent la campagne

  • A
  • A
Primaire de la droite : les candidats confirmés à midi lancent la campagne
L'annonce officielle des candidats marquera le lancement de la campagne. Image d'illustration.@ DOMINIQUE FAGET / AFP
Partagez sur :

La Haute Autorité annoncera mercredi à la mi-journée la liste officielle des candidats à cette primaire, après avoir vérifié leurs parrainages. 

La liste des candidats à la primaire de la droite sera annoncée mercredi à la mi-journée. Les membres de la Haute Autorité se réuniront mercredi à 9h "pour arbitrer". L'annonce se fera soit par communiqué, soit lors d'une conférence de presse en début d'après-midi.

Les signatures vérifiées. Depuis le 9 septembre, qui était la date limite de dépôt des parrainages, la Haute Autorité, présidée par la juriste Anne Levade (non encartée) secondée par le député LR Thierry Solère, président de la commission nationale d'organisation de la primaire, a mis les bouchées doubles pour tout vérifier.

Des doutes pour Mariton et NKM. Selon une source proche du parti Les Républicains, "il y a des interrogations sur deux noms", ceux de Hervé Mariton et de Nathalie Kosciusko-Morizet. Un parrain ne peut accorder sa signature qu'à un seul candidat. En cas de doublon (ou plus), le parrainage est perdu pour chacun des candidats l'ayant reçu. Un parlementaire aurait peut-être signé à la fois pour Hervé Mariton et pour un autre des candidats. Or le député de la Drôme n'avait pu présenter - in extremis - le soutien que de vingt parlementaires, le privant de réserve en cas de problème. Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l'Essonne et chef de file de l'opposition à Paris, il s'agirait plutôt d'un problème de signatures d'adhérents. Toutefois, les vérifications étaient toujours en cours mardi en soirée et rien n'était définitif. 

Lancement officiel de la campagne. Dès la publication de la liste, débutera la campagne officielle pour la primaire qui se déroulera sur deux tours, les 20 et 27 novembre. En réalité, les candidats font déjà campagne depuis des semaines, multipliant meetings, visites aux entrepreneurs ou agriculteurs, publiant livres ou brochures détaillant leur projet.