Primaire de la droite : la victoire par KO de François Fillon résumée en une carte

  • A
  • A
Primaire de la droite : la victoire par KO de François Fillon résumée en une carte
Partagez sur :

François Fillon est arrivé en tête dans presque tous les départements au second tour de la primaire de la droite. 

C'est une raclée. Alain Juppé s'est lourdement incliné dimanche, lors du second tour de la primaire de la droite et du centre. Le maire de Bordeaux ne recueille que 33,5% des voix, contre 66,5% pour François Fillon. Aussi, et surtout, Alain Juppé s'incline dans quasiment tous les départements français.

Le maire de Bordeaux est arrivé en tête dans son fief de Gironde (62,3%), en Corrèze (50,8%), ainsi qu'en Guyane (53,8%), en Polynésie française (54,2%) et à Wallis-et-Futuna (69,2%). Et c'est tout. "Le résultat n'est évidemment pas à la hauteur de mes espérances", a commenté Alain Juppé lui même dimanche, ému, saluant la "large victoire" de son adversaire, et remerciant les Bordelais au passage.

Plus de 75% dans 15 départements. François Fillon s'est donc imposé partout ailleurs. Et parfois très largement : dans son département de la Sarthe, il recueille 87,2% des voix. Dans la Mayenne voisine, il a séduit 81,2% des électeurs de la primaire. Le député de Paris dépasse les 75% dans près d'une douzaine d'autres départements : Var (79,4%), Haute-Saône (78,7%), Vendée (77,4%), Alpes-Maritimes (77,4%), Orne (77,1%), Vosges (76,4%), Aube (76,1%), Meuse (75,4%), Haute-Corse (75,4%), Jura (75,3%), Pyrénées-Orientales (75,4%), et, en outremer, en Nouvelle-Calédonie (77,6%).

En revanche, le député de Paris réalise un score moins éclatant dans la capitale (54,8%) et dans l'ensemble de l'Ile-de-France : 50,7% en Seine-Saint-Denis, 61,3% dans les Hauts-de-Seine, ancien fief de Nicolas Sarkozy, ou 57,4% dans le Val-de-Marne. Les Français de l'étranger (52,3%) l'ont également choisi d'une courte tête.