Primaire de la droite : cette carte qui dit tout sur la "vague Fillon"

  • A
  • A
Primaire de la droite : cette carte qui dit tout sur la "vague Fillon"
@ AFP
Partagez sur :

La carte des résultats de la primaire de la droite par département montre que François Fillon est arrivé en tête dans toute la France continentale, sauf sur les terres de Juppé, dans le Sud-Ouest. Nicolas Sarkozy, lui, sort premier en Corse.

INFOGRAPHIE

C'est une carte édifiante qui permet de prendre la mesure du raz-de-marée. François Fillon, arrivé largement en tête du premier tour de la primaire de la droite avec 44,1% des suffrages, peut se targuer de l'avoir emporté dans la large majorité des départements français. Seul un (petit) quart sud-ouest et le département de la Seine-Saint-Denis, en Île-de-France, ont placé Alain Juppé, deuxième au classement général, devant lui. Nicolas Sarkozy, quant à lui, n'est arrivé premier dans aucun département de la France continentale. En revanche, il a été plébiscité en Corse.

Fillon fait un carton. Dans le détail, François Fillon est arrivé en tête dans 87 des 101 départements français, tous en métropole, ainsi que dans la collectivité ultramarine de Saint-Barthélémy. Certains de ces résultats sont assez logiques, notamment dans les Pays de Loire : l'ancien Premier ministre a été député et sénateur de la Sarthe, mais aussi maire de Sablé-sur-Sarthe. D'autres sont plus surprenants, notamment dans le sud-est. Sur ces terres traditionnellement très sarkozystes, François Fillon a fait un carton plein.

Alain Juppé dans le sud-ouest. Les scores d'Alain Juppé reflètent également l'implantation locale du candidat. C'est près de son fief de Bordeaux que le maire de la Belle endormie arrive en tête : la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, la Dordogne, la Charente et la Corrèze l'ont plébiscité. L'ancien ministre des Affaires étrangères sort aussi en tête en Seine-Saint-Denis, et dans la majorité des territoires ultramarins. La Guyane, la Martinique, la Guadeloupe, la Polynésie français mais aussi Wallis et Futuna et Saint-Pierre-et-Miquelon l'ont préféré à ses adversaires. Enfin, il est à plus de 45% de suffrages chez les Français de l'étranger.

La Corse sarkozyste. Nicolas Sarkozy, lui, a été relégué derrière ses concurrents dans la majeure partie des départements. Seules la Haute Corse et la Corse du Sud en métropole, et Mayotte et la Réunion en Outre-mer, l'ont placé en tête. Les territoires de la la Nouvelle Calédonie et Saint-Martin lui ont également été favorables.