Primaire de la droite : Bruno Le Maire, une primaire comme un révélateur

  • A
  • A
Primaire de la droite : Bruno Le Maire, une primaire comme un révélateur
@ ACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

L’ancien ministre de l’Agriculture se rêve en arbitre du second tour.

Pendant longtemps, il a été considéré comme "le troisième homme de la primaire". Sauf que depuis, Bruno Le Maire a déçu, notamment lors des débats, et les sondages le montrent clairement dépassés par François Fillon. Alors quels sont ses enjeux de cette primaire pour le candidat Le Maire ?

Une campagne de terrain. Cette primaire, pour Bruno Le Maire, c'est d'abord un révélateur. Lui qui était encore inconnu du grand public il y a quelques mois a rattrapé son déficit de notoriété grâce à sa "stratégie de terrain". Quelque 500 déplacements à travers toute la France, c'est bien plus que tous les autres candidats, avec UN slogan de campagne, "le renouveau".

"Ça lui a permis de gagner en épaisseur, en charisme". "Il a serré des mains à des dizaines de milliers de Français et ça lui a permis de gagner en épaisseur, en charisme, il s’est enrichi de ses rencontres, il a nourri son discours" confient ses proches. Une campagne qui  pourrait  le placer comme un homme présidentiel, pourquoi pas en 2022 ? On a l'exemple de Manuel Valls ou d’Arnaud Montebourg pour qui les primaires leur avait permis de se positionner pour la suite... et en attaquant Nicolas Sarkozy  lors des débats, cela lui a permis, aussi, d'incarner cette rupture du passé, et de proposer une rénovation politique