Primaire de la droite : Alain Juppé reconnaît sa défaite et annonce son "soutien" à François Fillon

  • A
  • A
Primaire de la droite : Alain Juppé reconnaît sa défaite et annonce son "soutien" à François Fillon
Alain Juppé @ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

"Je lui souhaite bonne chance pour sa prochaine campagne présidentielle et la victoire en mai prochain", a déclaré le maire de Bordeaux. 

"Je félicite François Fillon pour sa large victoire et je lui apporte mon soutien. Je lui souhaite bonne chance pour sa prochaine campagne présidentielle et la victoire en mai prochain", a déclaré Alain Juppé dimanche soir, reconnaissant sa défaite au second tour de la primaire de la droite (à 68% contre 32% selon des résultats partiels). "Je voudrais tout d'abord remercier les Française et les Français qui aujourd’hui m'ont apporté leurs suffrages et leur confiance" ainsi que "ceux qui m'ont soutenu depuis le début", a poursuivi Alain Juppé ému, reconnaissant "un résultat pas à la hauteur de mes espérances".

"J'ai donné 40 ans de ma vie au service de la France". Que va-t-il devenir maintenant ? "Je termine ma campagne comme je l'ai commencé : en homme libre qui n'aura transigé ni avec ce qu'il est ni avec ce qu'il pense", a martelé l'ancien Premier ministre, sous les "Juppé", "Juppé", "Juppé". Enchaînant : "Je vais désormais me consacrer pleinement à ma tâche de maire de Bordeaux, qui m'a donné et me donne tant de joie. Je remercie particulièrement les Bordelaises et les Bordelais".

La mine sombre, Alain Juppé a évoqué sa carrière politique, sous les applaudissements de son auditoire, qui n'a, au contraire, que peu applaudi l'évocation du nom de François Fillon. "J'ai donné quarante ans de ma vie au service de la France. Cela m'a apporté de grands bonheurs, mais aussi quelques pertes. Ce soir, je vais vous surprendre en disant que je suis ravi d'avoir parlé aux Français pendant cette campagne", a lancé le maire de Bordeaux. Et de conclure : "Continuez sur le chemin que nous avons tracé dans cette campagne, plein de dignité et d'enthousiasme. Continuez à porter l'idée d'une France apaisée et rassurée."