Primaire de la droite : à quoi va ressembler le débat de l'entre-deux tours entre Juppé et Fillon ?

  • A
  • A
Primaire de la droite : à quoi va ressembler le débat de l'entre-deux tours entre Juppé et Fillon ?
Contrairement à la tradition du débat de l’entre-deux-tours de la présidentielle, les deux candidats ne seront pas face-à-face.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Les deux finalistes de la primaire s’affrontent le 24 novembre au cours d’un duel qui n’aura rien à voir avec ceux du premier tour. 

Ils ne sont plus que deux, et ça change tout. Particulièrement au niveau de la confrontation télévisée. Alain Juppé et François Fillon s’affrontent jeudi soir dans le cadre de leur unique débat de l’entre-deux-tours de la primaire de la droite. Un duel attendu, qui pourrait se révéler décisif dans la victoire finale entre les deux anciens Premier ministres, même si l’un, le député de Paris, nanti de plus d 44% des voix au premier tour, part largement favori face à l’autre, le maire de Bordeaux, passé de favori à challenger au soir du premier tour. A quoi va ressembler la soirée ? Premiers éléments de réponse.

  • Où sera-t-il diffusé en TV ?

En télévision, TF1 et France 2 diffuseront conjointement le débat Juppé-Fillon. D’ailleurs, les têtes d’affiche des deux chaînes seront de la partie, Gilles Bouleau pour la chaîne privée, David Pujadas pour la chaîne publique. Les deux journalistes seront chargés d’animer le duel, de poser les questions ou de relancer les protagonistes.

  • Pas de face-à-face

Contrairement à la tradition du débat de l’entre-deux-tours de la présidentielle, les deux candidats ne seront pas face-à-face. Alain Juppé et François Fillon seront debout, côte à côte, derrière un pupitre - le droite pour Juppé, le gauche pour Fillon -, face aux journalistes, mais aussi face à un public. On ne connaît pas encore le nombre de personnes qui pourront prendre place dans le studio, mais certaines d’entre elles seront issues du staff et des soutiens des deux finalistes. Chacun aura le droit d’inviter entre 20 et 25 personnes.

  • Fini les prises de paroles ultra-calibrées

C’est l’avantage de débattre à deux et non à sept : la parole sera beaucoup plus libre. Là où les candidats ne pouvaient guère s’exprimer plus d’une minute lors des débats avant le premier tour, ils pourront échanger plus longuement jeudi soir : 2 minutes chacun pour chaque question au cours desquelles ils pourront s'interrompre. Seul exercice contraint : 1'30 pour se présenter en début d’émission. Et, évidemment chacun devra avoir parlé pendant la même longueur à la fin du programme. Au final, la soirée devrait durer près d’1h40. Loin des 2h30 des trois premiers débats.

  • Trois grands thèmes, combien de divergences ?

Pour aborder le fond des sujets, le débat sera décliné en trois grands thèmes. La méthode de gouvernance d’abord, quelle société française ensuite, et l’avenir du pays, qui sera l’occasion de parler de politique étrangère. "Mais le candidat ne sont pas au courant, dans le détail, des questions que l'on va leur poser. Ils connaissent les grandes têtes de chapitres". Dans chaque domaine, il existe des divergences entre Alain Juppé et François Fillon. A la traîne, le premier aura tout intérêt à attaquer le second, notamment sur les questions sociétales ou sur les programmes économiques. Cela ne devrait donc pas manquer de sel.

  • Une minute pour conclure

Une minute et trente secondes pour débuter, et une minute pour conclure. Un exercice traditionnel, sur lequel les candidats misent généralement beaucoup. Comme c’est Alain Juppé qui débutera l’émission, c’est François Fillon qui aura le dernier mot. La messe, alors, sera dite.