Primaire: Baylet, un non socialiste en lice

  • A
  • A
Primaire: Baylet, un non socialiste en lice
@ Reuters
Partagez sur :

Candidat à la primaire PS, le président du PRG peut se targuer de son expérience ministérielle.

Il est le premier candidat non socialiste à participer à ... la primaire socialiste. Le président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, a annoncé mercredi son intention d’être candidat, sous couvert d'un accord sur les sénatoriales et les législatives favorable au PRG.

Pourtant, Jean-Michel Baylet, sénateur et président du conseil général du Tarn-et-Garonne s’était rapproché de Jean-Louis Borloo en décembre dernier, en participant au "dîner de la République" organisé par le leader du Parti radical. Mais finalement, il a choisi de se rallier à la cause socialiste.

Un patron de presse

Et le nouveau candidat à la primaire socialiste, fils de l'ancien député radical Jean Baylet, possède un avantage sur nombre de ses rivaux : sa longue expérience ministérielle. Il a en effet été secrétaire d'Etat aux Relations extérieures (1984-86) dans le gouvernement de Laurent Fabius, puis aux collectivités locales (1988-90) auprès du ministre de l'Intérieur, Pierre Joxe, avant d’occuper le poste de ministre du Tourisme entre 1990 et 1993.

Mais la politique n’est pas le seul fil conducteur de la carrière professionnelle de Jean-Michel Baylet. Il a mené conjointement une carrière d'homme de presse dans le groupe familial. Entré comme journaliste à La Dépêche du Midi en 1971, l'ancien maire de Valence-d'Agen en est devenu le PDG en 1995, succédant à sa mère. Il possède aussi, avec sa femme, l’hebdomadaire Le Républicain.

S'il est désormais candidat à l'investiture socialiste, ses ambitions présidentielles connaissent certaines limites : "C'est mieux que nous ayons une compétition en primaire (...) ensuite nous serons tous rangés derrière celui qui sera notre leader incontesté", a-t-il expliqué jeudi à l'AFP.