Primaire à droite : "rien n'est joué" selon le favori Juppé

  • A
  • A
Primaire à droite : "rien n'est joué" selon le favori Juppé
Juppé estime que la droite aurait pu gagner la présidentielle de 2012 sans les "déçus" du quinquennat de Sarkozy. @ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

Le corps électoral étant mal connu, le candidat favori de cette primaire a décidé de faire campagne "jusqu'au bout".

Alain Juppé, candidat de la primaire de la droite et favori des sondages, a estimé lundi sur RTL que "rien n'est joué", c'est pourquoi "il fera campagne jusqu'au bout", à moins d'une semaine du premier tour.

Un corps électoral "mal connu". "J'ai toujours dit que rien n'était joué, le corps électoral est mal connu dans cette élection qui est tout à fait inédite, et donc ça sera serré, j'en ai parfaitement conscience. Conclusion : je ferai campagne jusqu'au bout avec confiance et détermination !", a-t-il lancé tout en soulignant néanmoins qu'il était "toujours en tête". François Fillon, qui remonte dans les sondages, a de nouveau prédit dimanche qu'il serait au second tour. 

Une victoire en 2012 si… Face au procès en mollesse qui lui est fait par certains de ses rivaux, Alain Juppé a rétorqué : "s'il n'y avait pas eu des déçus de la période de 2007-2012, on aurait gagné les élections de 2012", citant notamment le fait "de ne pas avoir été courageux" pour faire la réforme des 35 heures ou des "erreurs" comme la suppression de postes de policiers.