Primaire à droite: à 39%, Juppé creuse l'écart avec Sarkozy pour le premier tour

  • A
  • A
Primaire à droite: à 39%, Juppé creuse l'écart avec Sarkozy pour le premier tour
L'écart des intentions de vote se creuse entre les deux candidats. @ AFP
Partagez sur :

Par ailleurs, selon le sondage, 29% des Français envisagent actuellement de participer à la primaire de la droite

Alain Juppé domine toujours Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite et, avec 39%, le devance de 8 points chez les électeurs se déclarant "certains" d'aller voter, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour le 13H15 de France2 publié dimanche.

Un écart qui se creuse.Alain Juppé recueille ainsi 39% (+2 points) des intentions de vote des électeurs "certains" d'aller voter le 20 novembre, contre 31% pour Nicolas Sarkozy. Suivent Bruno Le Maire à 12% (- 2 points) et François Fillon 11% (stable), devant Nathalie Kosciusko-Morizet 4,5% (+1,5 point), Jean-François Poisson 1,5% et Jean-François Copé 1%. Avant le 26 septembre et la semaine marquée notamment par la diffusion à la télévision d'un documentaire sur Bygmalion et la publication d'un livre de Patrick Buisson à charge contre l'ancien président de la République, l'écart entre les deux favoris pour la primaire de la droite était de 5 points, 37% pour Alain Juppé et 32% pour Nicolas Sarkozy. 

Juppé au second tour, grâce à NKM. En revanche, Nicolas Sarkozy fait une remontée et devance Alain Juppé auprès des sympathisants de droite hors FN, avec 39% des intentions de vote au premier tour (+6 points), contre 35% (+2 points) pour le maire de Bordeaux.  Au second tour, Alain Juppé l'emporterait avec 59,5% des intentions de vote des électeurs certains d'aller voter (+0,5 point comparé à un sondage du 27 août), contre 40,5% à Nicolas Sarkozy (-0,5 point). 

L'ancien Premier ministre bénéficierait des reports de voix d'électeurs ayant choisi Nathalie Kosciusko-Morizet au premier tour (à 69%, là où 13% privilégieraient Nicolas Sarkozy), François Fillon (50%, contre 32% se reportant sur Nicolas Sarkozy), Bruno Le Maire (43%, contre 27%).