Prières avant l'école à Mulhouse : NKM fait son mea culpa

  • A
  • A
Prières avant l'école à Mulhouse : NKM fait son mea culpa
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

RÉTROPÉDALAGE - La numéro 2 de l'UMP avait assuré que des élèves arrivaient en retard pour cause de prière. Elle s'en est excusée.

L'INFO. À Mulhouse, des dizaines d'enfants" arrivent "tous les jours en retard parce qu'ils sont à la prière. Ils sont emmenés à la prière par leurs parents". Voici ce que déclarait Nathalie Kosciusko-Morizet lundi dernier sur RMC. Europe 1 avait mis en lumière les incohérences des propos de la numéro 2 de l'UMP. Et mercredi, NKM est revenue sur ses propos, exprimant même "ses plus vifs regrets".

>> LIRE AUSSI - Mulhouse : des retards à l'école à cause de la prière matinale ?

"J'exprime mes plus vifs regrets". Dans un communiqué, l'ancienne ministre a ainsi admis que "ces propos sont inexacts et proviennent d'une mauvaise interprétation d'une conversation avec le maire de la ville (Jean Rottner, Ndlr) sur la situation délicate dans laquelle se trouvent certaines de ses écoles. Je précise donc que contrairement à ce que j'ai déclaré sur la foi de mauvaises informations, seuls les parents sont concernés et aucunement les enfants." Et la vice-présidente déléguée de l'UMP d'ajouter : "j'exprime mes plus vifs regrets aux personnes qui ont pu se sentir blessées par mes propos".

"J'entends dans les mois qui viennent intensifier mon combat, avec tous les républicains pour aider l'école de la nation à faire face aux défis qui sont devant elle, y compris ceux que lui posent l'extrémisme religieux et l'islamisme radical", a conclu la présidente du groupe UMP au Conseil de Paris.

>> LIRE AUSSI - NKM "salue l'évolution" du bureau politique de l'UMP sur le "ni-ni"