Présidentielle : un sondage donne Emmanuel Macron devant François Hollande dans tous les cas

  • A
  • A
Présidentielle : un sondage donne Emmanuel Macron devant François Hollande dans tous les cas
L'ombre d'Emmanuel Macron est un réel danger pour François Hollande, battu dans tous les cas au premier tour selon un sondage. @ CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Partagez sur :

L'ancien ministre de l'Économie devancerait le président de la République au premier tour de la présidentielle, quelque soit le scénario, selon un sondage TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro et LCI. 

Emmanuel Macron est bel et bien un caillou dans la chaussure de François Hollande. L'ancien ministre de l'Économie devancerait le président de la République au premier tour de la présidentielle dans tous les cas de figure, selon un sondage TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro et LCI, publié mardi soir. Emmanuel Macron se place même en troisième position des intentions de vote dans tous les scénarios, derrière Marine Le Pen et le candidat des Républicains, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé. 

François Hollande éliminé au premier tour. A l'inverse, les résultats de ce sondage sont désastreux pour le président de la République, qui serait systématique battu au premier tour. François Hollande n'arriverait au mieux que quatrième, voire cinquième du premier tour. Il oscille entre 11 points (dans l'hypothèse Emmanuel Macron, François Bayrou et Nicolas Sarkozy candidats face à lui ou dans l'hypothèse Emmanuel Macron et Alain Juppé) et 15 points s'il est opposé à Nicolas Sarkozy comme candidat supplémentaire, outre les sept testés dans toutes les hypothèses.

Marine Le Pen en tête dans tous les cas, sauf face à Juppé. Marine Le Pen, elle, se qualifierait systématiquement pour le second tour, tout comme les candidats LR (Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy). Le maire de Bordeaux réaliserait son meilleur score (33%, -2) face à Marine Le Pen (29%) et François Hollande (14%). C'est la seule hypothèse parmi les neufs où Marine Le Pen ne serait pas en tête au premier tour, ce qui confirme la solidité du vote en faveur du Front national. 

>> Enquête réalisée en ligne du 2 au 5 septembre auprès d'un "échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus" selon la méthode des quotas.