Présidentielle : si Emmanuel Macron était mis en examen, lui renoncerait à être candidat

  • A
  • A
Présidentielle : si Emmanuel Macron était mis en examen, lui renoncerait à être candidat
Le candidat d'En Marche ! assure qu'il ne ferait pas comme François Fillon en cas de mise en examen.@ Capture d'écran France 2
Partagez sur :

Emmanuel Macron a assuré jeudi soir sur France 2 que s'il était mis en examen, il renoncerait à sa candidature à l'élection présidentielle, à la différence de François Fillon.

Le candidat d'En Marche ! Emmanuel Macron a assuré jeudi soir sur France 2 que s'il était mis en examen il renoncerait à être candidat à l'élection présidentielle, contrairement à son rival de droite, François Fillon.

"Le président est garant des institutions". Interrogé sur ce qu'il ferait s'il était dans la situation du candidat LR, qui a affirmé qu'il poursuivrait sa campagne malgré une probable prochaine mise en examen, Emmanuel Macron a dit qu'il renoncerait, parce que "devenir président de la République, c'est être garant des institutions". Il a souligné qu'il n'était "pas là pour se réjouir de ce qui se passe chez les uns et les autres", mais que "le vote" n'était "pas une absolution", faisant référence à François Fillon qui affirme que les Français jugeront.