Présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan "indifférent" aux sollicitations de Marine Le Pen

  • A
  • A
Présidentielle : Nicolas Dupont-Aignan "indifférent" aux sollicitations de Marine Le Pen
Le candidat de Debout la France veut faire cavalier seul dans cette présidentielle.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Nicolas Dupont-Aignan a rejeté vendredi l'appel du pied de Marine Le Pen pour qu'il soutienne sa candidature, estimant que son programme "n'est pas sérieux".

Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout La France à l'élection présidentielle, a déclaré vendredi "être indifférent" à l'appel lancé par Marine Le Pen, rappelant ses divergences "fondamentales" avec la candidate du Front national notamment sur les questions d'économie et de valeurs républicaines. Dimanche, la candidate frontiste avait lancé un "signal" à "tous les patriotes", mentionnant en particulier Henri Guaino (LR) et Nicolas Dupont-Aignan pour qu'ils la rejoignent.  

"Son programme n'est pas sérieux". "Ses appels me laissent indifférent. Je ne répondrai à aucune sollicitation. Il y a eu des propos qui ont évolué, c'est bien, mais l'arrière-boutique de Marine Le Pen ne correspond pas à la vitrine et son programme n'est pas sérieux" a déclaré le député de l'Essonne dans une interview accordée au journal Le Point. "Très déterminé à être au second tour", le président de Debout La France avait critiqué la veille le programme économique de Marine Le Pen, le jugeant "beaucoup trop socialiste et démagogique" au micro de Sud Radio. "Moi j'ai un programme réaliste, c'est-à-dire que je ne promets pas ce que je ne peux pas tenir" a précisé M. Dupont-Aignan. 

Le candidat ne se prononce pas sur l'entre-deux tours. Réitérant sa filiation "gaulliste", le candidat de Debout la France a également confirmé ses différences avec Marine Le Pen en annonçant se "battre pour un patriotisme humaniste" et vouloir rassembler "des Français autour de valeurs républicaines". "Je suis candidat à l'élection présidentielle pour proposer une voie gaulliste, républicaine et sociale qui nous sorte de ce trio infernal, entre une gauche nulle, une droite parfois malhonnête et un FN avec ses excès" a-t-il dit jeudi à l'antenne de Sud Radio. Interrogé sur la possibilité de soutenir la candidate du Front national durant l'entre-deux tours, Nicolas Dupont-Aignan a expliqué aux journalistes du Point "ne pas faire de projection".