Présidentielle : les ministres font leurs cartons et préparent leur avenir

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

À quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, les ministères se vident de leurs documents et de leur personnel pour laisser la place à une nouvelle équipe gouvernementale.

L'ENQUÊTE DU 8H

Dans les ministères, l'heure est au déménagement. Dans à peu près une semaine, les ministres vont devoir laisser la place aux petits nouveaux qui vont arriver après l'élection présidentielle. Alors toutes les équipes s'activent pour jeter, trier et ranger tous les documents accumulés pendant le quinquennat. Et pour certains, cela sent déjà clairement la fin.

"Des bureaux vides avec personne dedans". Au secrétariat d'État chargé des anciens combattants, par exemple, les bureaux sont vidés et les collaborateurs ont déjà plié bagages. "Vous allez vite vous rendre compte à quoi ça ressemble. D'ailleurs ça s'entend à l'acoustique qui donne le sentiment de résonner parce qu'il n'y a plus d'armoire, plus d'ordinateur, plus de téléphone, plus de carton."

"Voilà à quoi ressemble l'essentiel des ailes au ministère, c'est-à-dire des bureaux vides avec personne dedans", raconte Eric Perraudeau au micro Europe 1. Il est l'un des derniers conseillers encore sur place mais il est, lui aussi, en train de terminer ses cartons. "Ce sera ma deuxième fermeture de cabinet. Ça fait une ambiance un peu surréaliste et à laquelle on n'est pas habitué."

Certains ministères sont encore occupés. Dans les plus gros ministères, les déménagements sont en cours, mais il reste encore des dossiers à boucler comme à Bercy, par exemple, ou au ministère de l'Agriculture. Plusieurs décrets restent aussi à signer au Ministère du logement qui reste donc animé. Ce qui n'empêche pas de commencer à trier et ranger les bureaux et les étagères.

Les Archives nationales comme mémoire. Partout sur le sol, des cartons débordent de livres et au milieu des couloirs des grands sacs blancs servent de poubelle collective. "Devant nous, c'est ce qui va être jeté et broyé. C'est ce qui importe peu, des journaux ou des documents qui n'intéressent pas les Archives nationales. Le reste est destiné à être gardé", explique-t-on sur place. C'est effectivement aux Archives nationales que tous les documents de la présidence de la République et des ministères doivent être envoyés pour être conservés. 

Un emploi à retrouver. Quant au personnel des ministères, directeurs de cabinets et autres conseillers, l'opération "recasage" est lancée. Quelquefois le ministre peut donner un coup de main à ses plus proches collaborateurs. Mais il existe généralement deux cas de figure : soit il s'agit de fonctionnaires qui sont donc sûrs de trouver un poste. Beaucoup restent d'ailleurs dans les services du ministère à Paris ou en région.

Soit les membres du ministère sont des contractuels qui retournent dans le privé. Mais ce n'est pas toujours simple. Au ministère de l'Agriculture par exemple, une bonne partie des employés n'a encore aucune idée de ce qu'elle va faire après l’élection présidentielle.