Présidentielle : les couacs du 1er tour

  • A
  • A
Présidentielle : les couacs du 1er tour
Plusieurs incidents ont émaillé le scrutin dimanche, en France mais aussi dans des bureaux de vote à l'étranger.@ REUTERS
Partagez sur :

Des incidents ont émaillé le scrutin , en France mais aussi dans des bureaux de vote à l'étranger.

Électeurs absents des listes électorales, bureaux de vote submergés... Le scrutin du premier tour de l'élection présidentielle n'a pas évité quelques couacs dimanche.

Des électeurs radiés...

A Lille, certains électeurs ont appris en arrivant dans leur bureau de vote qu'ils avaient été radiés des listes, rapporte La Voix du Nord. Selon la mairie, la faute en incombe à l'Insee qui établit les listings sur lesquels sont basées les listes électorales. "En fonction des déménagements constatés, des courriers en recommandé sont envoyés aux domiciles des votants. S'ils ne répondent pas, ils sont automatiquement radiés", explique La Voix du Nord. Les électeurs mécontents pourront tenter un recours auprès du tribunal d'instance. Mais les délais ne garantissent pas qu'ils pourront au second tour, dans 15 jours.

pas inscrits...

Un peu partout en France, d'autres électeurs ont eu la même mauvaise surprise. Environ un millier d'anciens expatriés, qui ne s'étaient pas fait radier dans les consulats au moment de leur retour en France, n'ont pas pu voter à leur arrivée. Ils ont donc saisi le ministère des Affaires étrangères, qui a trouvé la parade. Après vérification auprès de leur ancienne ambassade qu'ils n'ont pas voté par correspondance et après avoir rempli une déclaration sur l'honneur, le Quai d'Orsay devait faxer un document leur permettant de voter au premier et au second tour.

ou qui n'ont pas le temps de voter

A l'étranger, certains bureaux de vote installés dans des ambassades et des consulats avaient visiblement prévu trop peu d'isoloirs pour permettre à tous les électeurs de voter. A Monaco, où le bureau de vote de l'ambassade de France devait fermer à 18 heures, plusieurs dizaines de personnes n'avaient pas pu accéder aux isoloirs, rapporte Monaco Matin. Les autorités ont donc pris la décision de prolonger l'ouverture du bureau.

Regardez ces images de Monaco Matin :