Présidentielle : l'écart se creuse entre Macron et Le Pen

  • A
  • A
Présidentielle : l'écart se creuse entre Macron et Le Pen
D'après ce sondage, Emmanuel Macron bénéficie d'une confortable avance dans les intentions de vote@ FRANÇOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

La candidate du Front national perd trois points après le débat, laissant Emmanuel Macron accroître son avance à deux jours du second tour.

Emmanuel Macron maintient son avance sur Marine Le Pen. Après le débat de mercredi soir, dont il est sorti vainqueur selon les observateurs, le candidat d'En Marche!, favori du second tour de l'élection présidentielle, a même accru son avance sur Marine Le Pen, selon un sondage Elabe pour BFM TV et L'Express publié vendredi.

"Le plus honnête", avec "le meilleur projet". 62% des personnes interrogées ont l'intention de voter pour Emmanuel Macron dimanche, contre 38% pour Marine Le Pen. Il s'agit d'une augmentation de trois points par rapport à la précédente enquête publiée mardi. Selon les personnes interrogées dans l'enquête, Emmanuel Macron est considéré comme le plus honnête des deux finalistes (57%, +4 points), et celui qui dispose du meilleur programme (57% contre 33% pour Marine Le Pen). 

Un vote de barrage. Néanmoins cette remontée d'Emmanuel Macron ne semble pas être un vote d'adhésion mais provenir de la logique du front républicain puisque 59% des personnes qui comptent voter pour lui dimanche le font pour s'opposer à Marine Le Pen. Ce qui n'est pas le cas des électeurs de la candidate du FN qui sont 67% à voter par conviction. En revanche, 19% des personnes interrogées et disant avoir l'intention d'aller voter "n'expriment toujours aucun choix à ce stade de la campagne (...) et pourraient au final voter blanc ou nul, voire basculer dans l'abstention. 

Les Insoumis, réserve de voix pour Macron. Le candidat d'En Marche! bénéficie aussi du vote des partisans de Jean-Luc Mélenchon. 54% d'entre eux comptent lui accorder leur vote, soit une hausse de dix points par rapport à la précédente enquête tandis que 14% vont se tourner vers Marine Le Pen (soit une baisse de neuf points). Il reste néanmoins une partie des électeurs de la France insoumise à convaincre puisqu'ils sont 32% à ne pas se prononcer.

Des soutiens fillonnistes et hamonistes. Quant aux électeurs de François Fillon, ils comptent se tourner en majorité vers Emmanuel Macron (45%). Seuls 32% ont l'intention de voter pour Marine Le Pen, mais ils sont encore 23% d'indécis. Les avis sont plus tranchés du côté des sympathisants du PS puisqu'ils sont 72% à déclarer voir l'intention de voter pour le candidat d'En Marche! et seulement 7% à être convaincus par la candidate du Front national.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.