Présidentielle : "Le temps est venu de travailler ensemble" selon Ségolène Royal

  • A
  • A
Présidentielle : "Le temps est venu de travailler ensemble" selon Ségolène Royal
La ministre de l'Ecologie a appelé Emmanuel Macron à travailler "ensemble" après la victoire du candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle.@ AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Ecologie a appelé Emmanuel Macron à travailler "ensemble" après la victoire du candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle.

Un appel du pied au candidat d'En Marche!. Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a estimé dimanche, après la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, que "le temps est venu de travailler ensemble". 

Le moment n'est "pas encore venu de le dire". Selon elle, il faudra "construire une majorité présidentielle et parlementaire", tout en saluant "la victoire de l'audace, de l'imagination et de l'espérance" d'Emmanuel Macron au second tour. Interrogée pour savoir si elle fera partie de la majorité présidentielle, elle a déclaré que le moment n'était pas encore venu de le dire.

"Un changement de génération". Ségolène Royal a dit avoir vu "trois événements historiques" dans la victoire d'Emmanuel Macron, en premier lieu "un changement de génération, avec un président qui a moins de 40 ans". "Il a aussi réussi à casser les oppositions traditionnelles droite gauche et une certaine forme de violence dans la politique", a-t-elle constaté, en disant que "cela lui fait plaisir".

Le résultatEmmanuel Macron a été élu dimanche président de la République en battant largement la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, lors d'un second tour marqué par une forte abstention. Emmanuel Macron a obtenu entre 65 et 66,1% des voix face à Marine Le Pen (33,9% à 35%), selon les premières estimations disponibles dimanche soir. Le second tour a été marqué par la plus forte abstention depuis 1969, qui devrait selon les sondeurs dépasser les 25%. Contrairement à 2002 où la présence du Front national avait mobilisé, la participation recule nettement par rapport au 1er tour (22,23%).