S'abstenir, voter blanc ou Macron ? Le dilemme des électeurs insoumis

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

"Pas une voix ne doit aller au Front national", a affirmé dimanche Jean-Luc Mélenchon. Les militants, eux, hésitent entre un vote Macron, un vote blanc ou l'abstention.

REPORTAGE

Dimanche soir, Jean-Luc Mélenchon, invité du journal de 20 heures de TF1, a mis en garde ses électeurs contre "la terrible erreur" d'un vote FN au second tour de la présidentielle. Il a également demandé à Emmanuel Macron de retirer son projet de réforme du code du travail s'il était élu.

Mais ses électeurs sont, eux, un peu perdus. Dimanche, dans le 12e arrondissement de Paris, certains se mobilisaient contre le Front national. "On a écrit ce tract en deux jours, on est sur les marchés et aux sorties de métro, toute la semaine", explique Bérénice, militante insoumise. Mais si, personnellement, elle affirme qu'elle ne votera pas Marine Le Pen, elle dit aussi ne pas savoir encore si son bulletin sera blanc ou portera le nom d'Emmanuel Macron. "Je vais faire comme tout le monde, dans les derniers jours, je vais regarder les sondages et si le risque est trop grand, on prendra le bulletin Macron. Y en a marre des votes culpabilisants."

"C'est à Macron d'aller convaincre les électeurs". Si Emmanuel Macron veut leurs voix, "il va falloir qu'il fasse des efforts", confirme un autre militant : "Il est en train de nous donner envie de nous abstenir. Il va falloir qu'il se calme, qu'il arrête son ego trip. C'est à Emmanuel Macron d'aller convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon", lance-t-il.

"Je voterai sans trembler". Accoudé au café du marché, Jacky, militant depuis 50 ans, dénonce de son côté l'appel de Marine Le Pen aux Insoumis : "Elle joue un jeu", assure-t-il. Jacky se dit prêt à tout pour battre le FN, "même à voter pour le diable". "Je ne me pince pas le nez, je voterai sans trembler". Son objectif est avant tout d'affaiblir les résultats du FN, car il ne veut pas être responsable "d'un score historique".