Présidentielle : la période de réserve pour le gouvernement commence vendredi

  • A
  • A
Présidentielle : la période de réserve pour le gouvernement commence vendredi
À partir de vendredi, le chef de l'État ne pourra plus être accompagné de membres du gouvernement.@ STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Partagez sur :

À partir de minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, le gouvernement n'aura notamment plus le droit de vanter le bilan du quinquennat, ce qui pourrait être interprété comme un soutien au candidat socialiste.

À minuit, jeudi soir, l'ensemble du gouvernement rentre en période de réserve électorale. Objectif : la neutralité dans l'usage de ses fonctions et le bon usage des deniers publics. Pas un centime public ne doit venir financer le soutien à un candidat, et les ministres ne peuvent plus défendre le bilan de l'action gouvernementale, ils doivent désormais limiter leurs déplacements à l'indispensable.

Derniers déplacements. "On ne va plus bouger, c'est très ennuyeux", reconnaît-on dans un cabinet ministériel. La journée de jeudi est donc la dernière occasion de déplacements pour vanter l'action gouvernementale. La ministre du Travail, Myriam El Khomri, devra par exemple suivre une journée marathon : elle sera à Montpellier, puis à Toulouse et ensuite dans les Deux-Sèvres pour un dîner de travail qui doit se terminer à 23 heures. Elle dormira sur place et repartira le lendemain matin.

Michel Sapin, le ministre de l’Économie, lui reste à Paris pour inaugurer l'Agence anti-corruption en présence de François Hollande. Jean-Vincent Placé, le secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat, a réussi à décrocher un dernier événement jeudi matin à l'Élysée sur le choc de simplification. Ce genre de rendez-vous ne sera plus possible à partir de vendredi, puisque le chef de l'État ne pourra plus être accompagné de membres du gouvernement, sauf exceptions comme la signature d'un contrat. Toutes ces règles figurent dans une circulaire envoyée le 3 mars dernier par le Premier ministre, elles s'imposent d'ailleurs aussi à Bernard Cazeneuve.

Des situations complexes. Dans certains cas, cette situation oblige les membres du gouvernement à un vrai numéro d'équilibriste. Ainsi, le déficit public sera connu vendredi matin. Bercy avoue : "Si le chiffre est bon, on sera tenté de faire cocorico, mais c'est compliqué", car cela pourrait être interprété comme une forme de soutien à Benoît Hamon. Autre exemple : les chiffres du chômage tombent vendredi soir. Myriam El Khomri a l'habitude de se déplacer pour les commenter, et bien là, elle interviendra depuis le ministère.

Les membres du gouvernement, pourront toutefois encore honorer quelques passages obligés. Bernard Cazeneuve sera début avril en Algérie, et Michel Sapin sera lui à Washington à partir du 20 avril pour les réunions de printemps du FMI.