Présidentielle 2017 : Hollande éliminé dès le premier tour, mais pas Macron

  • A
  • A
Présidentielle 2017 : Hollande éliminé dès le premier tour, mais pas Macron
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Si le premier tour de l'élection avait lieu dimanche prochain, François Hollande arriverait derrière Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy.

Le chef de l’Etat comptait beaucoup sur son émission télévisée face aux Français pour redorer son image et se relancer à un an de la présidentielle. Cela semble raté. François Hollande serait en effet éliminé dès le premier tour en 2017, dans tous les cas de figure, tandis qu'une candidature d'Emmanuel Macron permettrait à la gauche de se qualifier, selon un sondage Odoxa avec Dentsu-Consulting pour BFMTV et Le Parisien/Aujourd'hui publié samedi.

Si le premier tour de l'élection avait lieu dimanche prochain, François Hollande (15% des intentions de vote) arriverait derrière Marine Le Pen (31%) et Nicolas Sarkozy (20%) si ce dernier gagne la primaire de la droite. Ils seraient suivis de François Bayrou (13%), Jean-Luc Mélenchon (11%), et Nicolas Dupont-Aignan (5%). Cécile Duflot et Philippe Poutou feraient égalité, 2%, et Nathalie Arthaud serait à 1%. Si Alain Juppé représentait la droite, il recueillerait 34% des votes en bénéficiant du report des voix de Bayrou et devancerait Marine Le Pen (32%), tandis que François Hollande baisserait à 14%.

En revanche, dans l'hypothèse où Emmanuel Macron serait candidat, il aurait 21% des voix, derrière Marine Le Pen (30%), mais devant Sarkozy (19%). Au cas où Juppé et Macron sont candidats, Marine Le Pen arrive toujours en tête (31%), devant le maire de Bordeaux (29%) et le ministre de l'économie (18%). Au second tour, Nicolas Sarkozy (55%) emporterait un duel face à Marine Le Pen (45%). L'écart en faveur de l'ancien président était plus net en janvier 2016 (56%-54%) et surtout en mai 2015 (59%-41%). Emmanuel Macron (61%) serait vainqueur face à Marine Le Pen (39%). Le rapport entre les deux était de 65%-35% en janvier. Alain Juppé recueillerait de son côté 66%, contre 70% en janvier et 67% en mai 2015.