Présidentielle : en votant Le Pen et non Macron, Christine Boutin "a l'impression de faire un acte de salubrité"

  • A
  • A
Partagez sur :

La présidente du parti chrétien démocrate, interrogée sur Europe 1, explique pourquoi elle choisit de voter pour la candidate du FN face à Emmanuel Macron au second tour. 

INTERVIEW

"J'ai l'impression de faire un acte de salubrité pour notre pays". Interrogée mardi soir sur Europe 1, Christine Boutin confirme : elle votera bien pour Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. "Prendre un bulletin Le Pen, ce n'est pas forcément adhérer à ses idées mais Monsieur Macron est l'incarnation de tout ce que j'ai combattu pendant mes trente ans de vie politique", explique la présidente du parti chrétien démocrate.

"C'est un libéral-libertaire qui n'aime pas la France". L'ancienne ministre du Logement de Nicolas Sarkozy insiste : ce n'est pas une adhésion pleine et entière au programme défendu par la candidate du FN. "J'ai toujours combattu le Front national. Mais nous sommes dans une situation ou Monsieur Macron n'aime pas la France, il n'a pas de culture, c'est un pur produit de la finance, il n'est pas du tout préoccupé par les gens d'en bas qui n'arrivent pas à finir leurs fins de mois [...] C'est un libéral-libertaire qui n'aime pas la France, il préfère le monde, et le monde de la finance", tacle-t-elle.

Si Marine Le Pen pouvait gagner, Christine Boutin "aurait fait voter Macron". Christine Boutin renvoie tout de même les deux finalistes de la présidentielle dos à dos. Aucun n'a sa préférence. Seulement, l'un a plus de chance de l'emporter. "Moi, je veux affaiblir Monsieur Macron dans son score final. Il va gagner, c'est sûr, mais finir à 70% ce n'est pas du tout la même chose que de terminer à 55%. Je combats les deux mais c'est Monsieur Macron qui est en mesure de gagner. Si Marine Le Pen était en mesure de l'emporter, j'aurais fait voter monsieur Macron", assure-t-elle. Et de conclure : "Pour les gens de droite sincères, nous sommes dans une situation impossible. L'abstention et le vote blanc ne comptent pas. Nous n'avons donc que deux possibilités : soit voter Monsieur Macron, soit Madame Le Pen".