Présidentielle : électeurs, ces questions que vous vous posez

  • A
  • A
Présidentielle : électeurs, ces questions que vous vous posez
La carte d’électeur n’est pas obligatoire pour pouvoir voter.@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Europe 1 fait le tour des informations essentielles à savoir pour pouvoir voter sans problème dimanche.

CINQ CHOSES A SAVOIR

Le top départ est imminent. Dimanche 23 avril, les Français sont appelés aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Pour pouvoir participer, vous devez avoir plus de 18 ans au moment du scrutin et être de nationalité française. Pièce d’identité, bureaux de vote, carte d’électeur,… pour ne pas vous voir refuser l’accès aux urnes le jour J, Europe 1 vous rappelle ce qu’il faut faire (et ne pas oublier) pour pouvoir voter.

Où dois-je voter ?

Chaque électeur est affilié à un bureau de vote dont l’adresse figure sur sa carte électorale. Si vous ne l’avez pas reçue, rendez-vous sur le site internet de votre ville. Vous pouvez aussi passer un coup de fil à votre mairie. L’implantation des bureaux de vote est déterminée par arrêté préfectoral. Leur répartition tient compte de la densité de population, vous devriez donc trouver où voter à proximité de chez vous, à moins que vous ayez déménagé sans le signaler à votre commune.

C'est l'une des nouveautés de ce scrutin : les bureaux seront ouverts de 8 heures à 19 heures (au lieu de 18 heures habituellement). Sur décision du préfet, ils pourront même fermer à 20 heures dans les grandes villes. Pour connaître les horaires de votre bureau de vote, cliquez ici. 

Je n’ai pas reçu ma carte d’électeur, que se passe-t-il ?

La carte électorale, envoyée aux électeurs début avril, atteste de votre inscription sur les listes électorales de votre lieu de résidence (vous aviez jusqu’au 31 décembre pour en faire la démarche en mairie et pouvoir ainsi voter en 2017). La distribution des cartes doit être achevée trois jours avant la date du scrutin, donc pas d’inquiétude si vous ne l’avez toujours pas reçu, vous pouvez encore la trouver dans votre boîte aux lettres jusqu’à jeudi. Dans tous les cas, la carte d’électeur n’est pas obligatoire pour pouvoir voter. Mais sa seule présentation suffit pour participer au scrutin dans les villes de moins de 1.000 habitants.


Quel document dois-je présenter pour pouvoir voter ?

Il vous faudra impérativement fournir un papier d’identité si vous votez dans une ville de plus de 1.000 habitants (ou si vous vivez dans une commune plus petite et que vous n’avez pas votre carte d’électeur). Le ministère de l’Intérieur en liste quatorze acceptés dans les bureaux de vote, à commencer par la carte nationale d’identité et le passeport. On peut aussi fournir une carte vitale avec photographie ou un permis de conduite. L’ensemble des titres acceptés doit être en cours de validité, à l’exception de la carte d’identité et du passeport qui peuvent être présentés périmés.

Si vous vous êtes fait voler ou que vous avez perdu vos papiers d’identité, la déclaration de perte ou de vol, délivrée en commissariat, ne permet pas de voter. Il vous faudra présenter une attestation de dépôt d’une demande de passeport ou de carte d’identité de moins de trois mois, avec photographie, et le cachet de la commune où la demande a été effectuée.

Est-ce que je peux encore faire ma procuration ?

Le vote par procuration permet à un électeur absent d’autoriser une autre personne à voter pour lui. Elle peut être utilisée pour les deux tours d’un même scrutin. Trois instances peuvent délivrer une procuration : le tribunal d’instance, le commissariat de police et la brigade de gendarmerie.

Une procuration peut être établie à n’importe quel moment. Néanmoins, il est bon de prendre en compte les délais d’acheminement puisque le document est envoyé au maire de la commune, pour que son existence puisse être mentionnée sur les listes électorales. Alors, ne tardez pas !


Comment voter si je travaille dimanche et que je n’ai pas fait de procuration ?

Le travail dominical ne doit pas être un frein au vote, et ce même si vous n’avez pas pensé à faire une procuration. En effet, l’article L3132-25-4 du Code du travail stipule que "l'employeur prend toute mesure nécessaire pour permettre aux salariés d'exercer personnellement leur droit de vote au titre des scrutins nationaux et locaux lorsque ceux-ci ont lieu le dimanche." Ainsi, un employeur ne peut pas contraindre un salarié à rester sur son lieu de travail, si celui-ci doit s’absenter pour pouvoir voter.