Président cherche logement

  • A
  • A
Président cherche logement
@ REUTERS
Partagez sur :

Hollande refuse de vivre à l'Élysée, mais son appartement actuel ne répond pas aux exigences.

François Hollande ne semble pas décidé à s'installer à l'Élysée. Le nouveau couple présidentiel souhaite en effet rester dans son appartement de la rue Cauchy. Un logement dans lequel François Hollande et Valérie Trieweiler sont installés depuis cinq ans.

Sauf que ce logement ne répond pas aux normes de sécurité imposées aux présidents de la République. François Hollande estime donc que c'est aux policiers qui assurent sa sécurité de s'adapter "intelligemment", le temps qu'il trouve un appartement aux normes.

Des exigences très strictes

Il faut dire que la sécurité présidentiel a des exigences très strictes. L'appartement du couple présidentiel doit en effet être équipé de triple vitrage, l'endroit doit être calme et sans voisins directs. L'immeuble doit impérativement avoir plusieurs entrées et plusieurs sorties. Surtout, l'immeuble doit permettre d'assurer la "continuité du feu nucléaire". Cette combinaison de chiffres permet de donner l'ordre de déclencher le feu nucléaire. Elle doit être accessible à tout moment par le chef de l'Etat.

Une réunion est prévue avec les services de sécurité pour voir tous ces points. Le scénario le plus probable est que le couple aille vivre à l'Élysée quelques semaines, le temps que le nouveau président trouve un appartement plus facile à sécuriser.

Un logement à 4.000 euros par mois

Interrogé par Europe 1, un agent immobilier précise qu'il est possible de trouver un logement qui réponde à ces critères à conditions de dépenser entre 4.000 et 5.000 euros. "On va vraisemblablement s'orienter vers une maison individuelle, un hôtel particulier ou autre. S'il n'y a pas de triple vitrage, cela pourra être rajouté", assure l'agent immobilier.

Ce dernier précise de quelques appartements sont suffisamment isolés dans la capitale pour répondre aux critères. "On trouve facilement des maisons situées dans des impasses ou dans des quartiers très résidentiels et calmes. Le prix démarre à 4.000, voir 5.000 euros et cela peut monter en fonction des exigences de chacun", précise-t-il.