Présidence de l'UMP : Ciotti le Fillioniste choisit Sarkozy

  • A
  • A
Présidence de l'UMP : Ciotti le Fillioniste choisit Sarkozy
Eric Ciotti soutient Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP.@ MaxPPP
Partagez sur :

SOUTIEN - Dans Nice Matin, Eric Ciotti considère comme "tout à fait compatible" de soutenir Nicolas Sarkozy tout en "restant proche de François Fillon".

Rester Fillioniste tout en soutenant Nicolas Sarkozy, c'est possible. Et ce malgré la rivalité opposant François Fillon à l'ancien chef d'Etat. Dans une interview à paraître dimanche dans Nice Matin, Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes et proche de l'ancien Premier ministre, annonce son ralliement à la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP, qui aura lieu fin novembre.

>> LIRE AUSSI - Caméras-grues, truffes, champagne : le grand train du "Sarko tour"

"Tout à fait compatible". Nicolas Sarkozy "est le meilleur et le plus expérimenté pour rassembler la famille UMP et préparer les futures primaires à droite", s'est justifié Eric Ciotti, selon des propos rapportés samedi sur le site du quotidien local. Il considère ainsi comme "tout à fait compatible" de soutenir Nicolas Sarkozy tout en restant proche de Fillon "qui n'est pas, lui, candidat à la présidence de l'UMP..."

En juillet, Eric Ciotti, directeur de campagne de François Fillon en 2012, avait assuré dans le même journal qu'il soutiendrait François Fillon en 2017, lors de la course à la présidence de la République. 

Devedjian aussi. Cette annonce fait suite à celle du président des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, sur France 3. Fâché avec Nicolas Sarkozy depuis l'arrivée manquée de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad,  Patrick Devedjian a déclaré samedi :  "Je vais voter pour Nicolas Sarkozy. L'état de l'UMP n'est pas glorieux, nous avons de graves difficultés (...). Je souhaite une réforme profonde l'UMP. Il faut beaucoup d'énergie pour être à la hauteur de ce que demandent les électeurs. Je pense que Nicolas Sarkozy est celui qui est capable de transformer l'UMP", déclare-t-il.

Le premier tour de l'élection à la présidence de l'UMP aura lieu le 29 novembre. Nicolas Sarkozy sera opposé à Hervé Mariton et Bruno Le Maire, également candidats.