Pourquoi Valls choisit Audincourt pour lancer sa campagne

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre a choisi une terre tentée par l'extrême droite, mais qui reste historiquement un fief socialiste, pour commencer.

"Peut-être qu'il y a des ondes positives à Audincourt, il faut en profiter", lâche en riant Marie-Claude Gallard. L'adjointe au maire socialiste de cette commune du pays de Montbéliard, choisie par Manuel Valls pour accueillir son premier meeting de campagne mercredi soir, est persuadée que l'ancien Premier ministre vient puiser ici de l'énergie pour son combat électoral à venir. "Je pense qu'il est content de revenir", ajoute-t-elle.

Circonscription porte-bonheur. De fait, pour Manuel Valls, cet endroit est chargé de souvenirs qui font du bien. L'an dernier, il y était venu par deux fois pour voler au secours de Frédéric Barbier, candidat PS moribond à une législative partielle. Donné perdant, il avait fini par l'emporter sur l'UMP et, surtout, sur Sophie Montel, candidate Front national arrivée en tête au premier tour. Alors depuis, cette circonscription est un peu de venu le porte-bonheur de la gauche. Et le symbole est fort pour le candidat déterminé à prouver qu'avec lui, le PS peut battre l'extrême droite. Ingrid, jeune audincourtoise, en est déjà convaincue. Avec son mari, qui "adore Manuel Valls", elle compte les heures avant le meeting de l'ancien Premier ministre. "Nous, on l'apprécie, alors j'espère qu'il va gagner !"

Fief socialiste. Mais si Audincourt, à deux pas de l'usine PSA de Sochaux, est située au coeur d'une région industrielle tentée par le vote Front national, cela n'en reste pas moins historiquement un fief socialiste. Et pour Christophe, commerçant du centre-ville, cela a dû peser dans le choix de Manuel Valls. "Ce doit être compliqué pour lui de choisir un endroit où on ne lui jette pas des tomates. Il ne veut pas commencer par un casse-tête mais par quelque chose de facile." Dans tous les cas, l'ancien Premier ministre a un programme chargé avant sa réunion publique. Il passera notamment par une concession Peugeot Scooter, une usine de casseroles, une fromagerie et le marché de Noël de Montbéliard.