Pourquoi Hollande est-il si impopulaire ?

  • A
  • A
Pourquoi Hollande est-il si impopulaire ?
@ REUTERS
Partagez sur :

SONDAGE - Les hausses d’impôts et la crise expliquent d’abord l’impopularité du chef de l’Etat.

• Le contexte. L’impopularité de François Hollande ne cesse de se confirmer, un peu plus de six mois après son arrivée à l’Elysée. Selon trois sondages publiés lundi, le chef de l’Etat navigue entre 41 et 44% d’opinions favorables, contre 23 à 55% d’opinions défavorables. Les chiffres sont certes stables par rapport au mois dernier, mais le chef de l'Etat reste le plus impopulaire après six moins d'exercice.

>>> Pourquoi François Hollande est-sil si impopulaire ?

Les Français répondent via un sondage Viavoice, paru mardi dans Libération.

• Le Top 3. "Sans surprise", comme le note Libération, la première source de mécontentement concerne les hausses d’impôts, citées par 31% des personnes interrogées. Les sondés mentionnent ensuite "la crise économique et sociale", à 27%, et "le manque de solutions" pour résoudre cette crise, à 26%.

• Le reste du Top 10 :

- La faiblesse des promesses de campagne (18%)
- Le manque de vision pour l'avenir de la France (16%)
- Hollande n'incarne pas bien sa fonction (16%)
- Une mauvaise communication (12%)
- Un manque d'action (12%)
- Hollande est trop éloigné des gens (8%)
- Le comportement ou la personnalité de certains ministres (8%)

• Et les couacs ? C'est peut-être là que François Hollande trouvera dans ce sondage des sources de réconfort. Ainsi, les "couacs" et les revirements, abondamment traité dans la presse ces dernières semaines, ne sont cités que par 7% des sondés. Même constat pour "le comportement ou la personnalité de certains ministres", raison avancée par seulement 8% des personnes interrogées. De quoi donc mettre à mal les critiques d’amateurisme et de manque d’autorité du chef de l’Etat. Enfin, le contenu des réformes est une raison de l’impopularité présidentielle pour seulement 7% des Français questionnés.

• Du positif ? Le même sondage pose la question inverse, à savoir si des éléments positifs sont à porter au crédit de François Hollande. La volonté de justice sociale (23%) et la détermination à réduite les déficits (19%) trouvent grâce aux yeux des personnes interrogées. De quoi rassurer le chef de l’Etat ? Pas vraiment, car à la même question, 25% des sondés n’ont rien trouvé à dire de positif à son sujet.