Pourquoi Emmanuel Macron va-t-il recevoir le titre de chanoine honoraire de Saint-Jean de Latran ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Lors de son déplacement au Vatican prévu mardi, le chef de l'Etat sera reçu comme chanoine honoraire de l'église romaine de Saint-Jean de Latran, un titre attribué aux rois de France à partir d'Henri IV avant de tomber en désuétude jusqu'à René Coty. 

Lors de sa visite à Rome, Emmanuel Macron sera accueilli, mardi, comme chanoine honoraire de l'église romaine de Saint-Jean de Latran, un titre attribué aux rois de France, puis aux présidents français, depuis le 17ème siècle.

Une tradition qui remonte à Henri IV. Le premier à recevoir cette distinction a été Henri IV qui en 1604, après avoir abjuré le protestantisme, avait donné à l'église Saint-Jean de Latran les bénéfices de l'abbaye de Clairac (Lot-et-Garonne). On y célèbre tous les 13 décembre, jour de l'anniversaire d'Henri IV, une messe pour la France. 

Un titre refusé par trois présidents de la cinquième République. Sous la Ve république, seuls trois présidents, Georges Pompidou, François Mitterrand et François Hollande n'ont pas fait le déplacement pour être installés comme chanoine honoraire de Saint-Jean de Latran. En revanche, tous les chefs d'Etats, sauf Georges Pompidou, ont rencontré le pape: le général de Gaulle, Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand (en audience privée), Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Autrefois, selon la légende, le titre était assorti du droit de rentrer à cheval dans l'édifice. Maintenant, il est purement honorifique.